mardi 23 juin 2009

Malédiction pour l'éléphant aussi

Et le 500 000e visiteur des Machines de l’île est… oooooh ! mais quelle chance, c’est une jeune Chinoise ! Le hasard fait bien les choses, voici prouvé le retentissement international des Machines : au moins 0,0002 % de leurs visiteurs sont étrangers. La cérémonie en l’honneur de la charmante Zhao Weina, fin mai, a été l’occasion pour leur directeur, Pierre Orefice, de faire une Nième déclaration superlative sur l’immense succès des Machines.

« Le 30 juin, juste deux ans après l’ouverture, le nombre de billets émis sera proche de 550 000, alors que l’objectif fixé à l’ouverture était de 400 000 visiteurs en deux ans », affirme à son tour le dossier de presse établi pour le deuxième anniversaire des Machines.

N’importe quel communicant sait ce que valent de tels objectifs : on commence toujours par annoncer des chiffres minorés pour pouvoir se targuer ensuite d’un immense succès. Ce qui n'a pas loupé.

Et s’il est vrai que l’objectif affiché était de 400 000 visiteurs en deux ans, cela ne faisait pas 200 000 par an. Car l’objectif officiel des douze premiers mois était bien moindre : « Entre 160 et 180 000 visiteurs sont attendus pour la première année d'exploitation » lit-on encore aujourd’hui sur le site web de Nantes métropole. La fréquentation de la première année a finalement été de 290 000 visiteurs.

Mais cela signifie corrélativement :
1) que l’objectif officiel implicite de la deuxième année était compris entre 220 et 240 000 visiteurs,
2) que le chiffre réalisé la deuxième année, 260 000 personnes, n’est supérieur que de 13 % à la médiane de cet objectif, au lieu de 70 % la première année,
3) que les prévisions officielles implicites portaient sur une hausse de 35 % de la fréquentation la deuxième année,

4) que la fréquentation réelle a en fait reculé de 10 % (et de 16 % pour la Galerie des machines, qui a reçu 230 000 personnes la première année et 193 500 la deuxième).

Tout ça inquiète manifestement l'éléphant, qui n'était pas trop fringant ce 23 juin, une semaine avant son anniversaire. Ce n'est pas qu'il ait été épuisé par les passagers (cinq seulement pour le dernier parcours de la journée). Mais avec son torticolis et son oeil droit fermé, on dirait qu'il nous a fait un petit AVC.

Aucun commentaire: