samedi 18 décembre 2010

Après le manuscrit de Léonard de Vinci, un autre document oublié par la Médiathèque de Nantes : la lettre de Renzo Cianchi

Retour sur le texte de Léonard de Vinci retrouvé à la Médiathèque de Nantes. Loin d’être inconnu, on l’a dit, ce manuscrit avait été authentifié et répertorié en 1957 par Renzo Cianchi. Ce dernier lui avait même consacré une étude (« Un frammento inedito di Leonardo da Vinci nella Biblioteca Municipale di Nantes ») publiée dans le tome XIX de la Bibliothèque d’Humanisme et de Renaissance.

Ce seul fait conférait au modeste fragment conservé à Nantes un lustre particulier. Renzo Cianchi (1901-1985) occupe en effet une place centrale parmi les spécialistes de l’œuvre de Vinci au 20ème siècle. Acteur essentiel de la création de la Biblioteca Leonardiana di Vinci  en 1928, il en a été le conservateur pendant des décennies (une étudiante de l’université de Florence lui a consacré l’an dernier une thèse intitulée « Renzo Cianchi, una vita dedicata alla Biblioteca Leonardiana di Vinci »). Ses travaux sont régulièrement cités par des chercheurs du monde entier.

En bonne confraternité, Renzo Cianchi avait adressé un tiré à part de son étude aux responsables de la bibliothèque municipale de Nantes. Il en avait été remercié par une lettre du 24 mai 1957 signée de Luce Courville, bibliothécaire à Nantes à cette époque. Cette lettre est toujours entre les mains de son fils, Francesco Cianchi*. Posséder un fragment authentique de Léonard de Vinci inspire à la Médiathèque une fierté légitime. Mais l'avoir oublié devrait plutôt l'inciter à faire profil bas.

Mme Marcetteau retrouvera-t-elle dans ses dossiers la lettre originale de Renzo Cianchi ? Il paraît fort improbable, en tout cas, que Jean-Marc Ayrault convoque la presse pour ramener à de justes proportions les cocoricos du 6 décembre.
___________

* Lui-même fin connaisseur de l’œuvre de Vinci, Francesco Cianchi a publié en 2008, avec Carlo Pedretti et Agnese Sabato, un petit livre qui a eu un retentissement international. Intitulé La madre di Leonardo era una schiava? Ipotesi di Studio di Renzo Cianchi, il reprend une hypothèse de Renzo Cianchi selon laquelle la mère de Léonard de Vinci, Caterine, aurait été une esclave.

Aucun commentaire: