mercredi 19 janvier 2011

Carnaval de Nantes, Machines de l’île : deux trous, deux mesures

« Le trou est énorme, la situation est grave », déclare Jean-Marc Ayrault, cité par Philippe Corbou dans Presse Océan ce matin. Le trou : 250.000 euros. Un « déficit abyssal », insiste le journal. Ce gouffre a été creusé en cinq ans par le comité des fêtes de Nantes, chargé d’organiser le carnaval.

Ni le maire, ni le journal ne l’ont rappelé, mais la comparaison est intéressante : pour la seule année 2009, les Machines de l’île ont enregistré 400.000 euros de déficit imprévu. Cette année, ce sera bien pire. Mais apparemment, ça n'est pas grave.  

Aucun commentaire: