lundi 7 mars 2011

Qu'espère encore Nantes Métropole des Machines de l'île ?

« Dans nos scénarii les plus optimistes, nous devions atteindre le million [de visiteurs] en 5 ans », disait donc Pierre Orefice à Daniel Morvan, d’Ouest France, comme on l’a relaté hier.

Dans leurs scénarii, et même pas les plus optimistes, les Machines devaient aussi tendre vers l’équilibre financier en 2009. On en est loin. Elles restent désespérément dans le rouge et un nouveau creusement du déficit est prévu pour 2011. Si l’objectif du nombre de visiteurs a été dépassé, pourquoi l’objectif financier n’a-t-il même pas été atteint ?

Nantes Métropole s’est longtemps bercée d’illusions. « Les équilibres annoncés seront tenus », assurait ainsi Jean-François Retière, vice-président de la communauté urbaine, à Presse Océan le 17 janvier 2008. On dirait qu’elle n’y croit plus. Tout en annonçant la vente probable du millionième billet « fin février ou début mars »*, la communauté urbaine estimait sur son site web que « les Machines atteignent leur capacité d’accueil maximale ».

Ce n’est pas exact : à raison de 2.515 visiteurs par jour, score du 11 août dernier, les Machines pourraient en théorie accueillir bien plus de 500.000 visiteurs par an. Mais cela pourrait bien signifier que Nantes Métropole a renoncé à voir en elles la locomotive touristique prévue lors de leur création. Elle s’est laissé refiler un gouffre financier et commence à l’admettre du bout des lèvres.
_____
* En fait le 5 mars, donc vers la fin de la plage prévue.

Aucun commentaire: