samedi 14 mai 2011

Fallait qu’ça pète

Un feu d’artifice en plein jour et en plein soleil : il n’y a qu’à Nantes qu’on voit ça (qu’on entend ça, du moins, car pour ce qui est de voir…).

C’était cet après-midi, face aux chantiers navals, pour le baptême du Saint-Michel II. Une belle fête fluviale qui n’avait pas vraiment besoin de cet épisode fumeux pour être un succès.

Sans doute, quelqu'un dans les hautes sphères a dû penser qu'il était absolument indispensable de faire parler la poudre. Résultat : un beau gaspillage d'argent et de compétences, plus un peu de pollution. Non loin de là, devant les Nefs, un village écolo vantait les mérites de la frugalité...

Aucun commentaire: