mercredi 11 mai 2011

Royal de Luxe : vers un bidonnage record

On va donc revoir la petite géante de Royal de Luxe à Nantes, fin mai, pour une réédition du spectacle montré à Guadalajara en novembre. Il paraît que la manifestation coûtera 800.000 euros aux Nantais. En plus des 150.000 euros d’« aide à la création » versés en 2010 pour le projet mexicain.

C’est deux fois plus d’argent qu’il n’en aurait fallu pour que le carnaval de Nantes ait lieu. La municipalité de Jean-Marc Ayrault a les yeux de Chimène pour Jean-Luc Courcoult, pas pour Annick Le Ridant.

Ce n’est pas si cher, jure Jean-Louis Jossic, cela ne représente que 2 euros par personne puisqu’il y aura 400.000 spectateurs. C’est bien d’avoir de l’ambition. De toutes façons, les chiffres de spectateurs peuvent être gonflés à l’envi, nul ne pourra prouver qu’ils sont faux : seules les dépenses sont certaines.

L’adjoint à la culture pousse quand même le bouchon bien loin : Jean Blaise n’avait revendiqué que 150.000 spectateurs pour le spectacle de Royal de Luxe annexé à Estuaire 2009. Et cela paraissait déjà beaucoup. Mais, comme dit Jean-Luc Courcoult (Presse Océan du 10 mai 2011), « raconter des histoires, c’est fondamental ».

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Peut-on comparer les spectacles du Royal avec le carnaval nantais ?

Sven Jelure a dit…

Oui et non. Ce sont dans les deux cas des spectacles de rue, mais les uns sont réalisés par des professionnels, les autres par des bénévoles. Les budgets sont différents : Royal de Luxe reçoit plus de subventions que le carnaval. Les orientations sont différentes, élitiste dans un cas, populaire dans l'autre : en général, les spectacles de Royal de Luxe exploitent une unique idée créative à l'aide de gros moyens, tandis que le carnaval multiplie les idées matérialisées "avec les moyens du bord". Si l'on y réfléchit, il y a souvent autant de créativité dans un seul char du carnaval que dans un spectacle de Royal de Luxe, mais elle est ramassée en 15 m² et sa traduction matérielle est beaucoup moins spectaculaire.

Leblanchet a dit…

et Royal de Luxe malgré ses confortables subventions fait appel aux bénévoles, voir Presse Océan du 19 avril. Bonjour les intermittents qui se gardent de faire une remarque sur le carnaval des marionnettes géantes.

Anonyme a dit…

Et les écolo, qu'est-ce qu'ils disent de la mise en place d'un bloc de glace en pleine chaleur ? Rien, car ce sont les écolo-bobo qui auront voir, en majorité, ce spectacle ....

Sven Jelure a dit…

En effet, sans parler de toute cette bonne eau répandue sur le parvis de la cathédrale au lieu d'irriguer nos champs de maïs en période de sécheresse !