dimanche 1 janvier 2012

Barbe-à-papa sur le site des Chantiers

La lente dégénérescence du site des Chantiers se poursuit. Le Voyage à Nantes recherche actuellement le futur tenancier d’une « activité de débit de boissons et petite restauration » exploitée en marge du Carrousel des mondes marins. Contrairement à l’Absence, la nouvelle cafétéria ne prétend même pas au statut artistique. Elle arborera une enseigne d'une banalité affligeante : Le Kiosque.

On prétendait au culturel. On va vers la fête à Neu-Neu.

2 commentaires:

J.François a dit…

Bonjour,
Il est vrai que la vocation d'une ville c'est de créer des bistrots !!!
Il n'y a qu'à Nantes que l'on voit cela.
Ah, non j'oubliais il y a le gîte du château du Pé à Saint Jean de Boiseau et à Cordemais , mais c'est vrai que cela sort du même tonneau !
Les commerçants du centre ville,( les bourgeois de Calais ) vont encore avoir de la concurrence déloyale, eux qui sortent à peine des marchés de Noel qui ont explosé cette année . Y a t-il quelqu'un qui va enfin crier que c'est une concurrence abusive pour eux qui payent non plus la taxe professionnelle mais la C.F.E aussi lourde puisque la Région et le Département y sont intéressés dorénavant !
Internet fait encore plus de ravages sans doute ! Prière à Monsieur le Maire : au lieu de les " bichonner " car un jour vous le regretterez,ces animateurs qui prennent des risques, corvéables à merci vous manqueront un jour pour animer votre " ville musée faite à si grands frais " ,vous qui en oubliez la principale animatrice, la Loire.
Un râleur .
http://jcgetjg02.e-monsite .com

Denis-Michel Brochet a dit…

Eh oui, la "Montsaintmichelisation" (1) d'un formidable espace de mémoire est en marche. C'est inadmissible. Aucune mémoire sonore ni visuelle des chantiers n'a été créée. Il y avait pourtant la matière et la place pour y faire une belle scénographie de mémoire. Mémoire du travail, mémoire sociale...

(1) terme souvent utilisé pour dénoncer l'implantation des baraques à frites, chichi et stands tout aussi gras, dans tous les lieux fréquentés du monde. Depuis, il y a eu des progrès au Mont Saint-Michel mais ça continue ailleurs.

Ca ne vous a jamais choqué le bruit infernal des groupes électrogènes, qui alimentent les baraques à frites, devant la Préfecture, lors des RdV de l'Erdre alors que des pointures du jazz jouent à proximité ? Elles pourraient peut être être installée ailleurs.