vendredi 6 janvier 2012

Gare de Nantes (1) : transition à petite vitesse

En présentant ses vœux sur son blog, Jean-Marc Ayrault évoque « notre manière de conduire notre transition vers la ville de demain » et insiste : « C’est toute l’importance du prolongement du TGV atlantique, du transfert de l’aéroport, de la liaison rapide ferroviaire entre Nantes Rennes, du projet de grande gare ferroviaire de Nantes, du CHU sur l’île de Nantes. »

« TGV Atlantique » désigne les rames en service sur la LGV Atlantique. À moins que le maire de Nantes ne veuille leur accrocher un wagon supplémentaire, comprenons qu'il songe plutôt au prolongement de la LGV Atlantique au-delà de Conneré.

Or ce prolongement a un nom : LGV Bretagne-Pays de la Loire. Bouclé depuis l’été dernier, le projet a fait l’objet d’une convention entre l’État, RFF et les collectivités locales et d’un partenariat public-privé avec Eiffage. Et ce « prolongement du TGV Atlantique » conduit à… Rennes, pas à Nantes. Seule la modeste « virgule de Sablé » prolongera un peu la ligne à grande vitesse vers Nantes. Le gain de temps sur le trajet Paris-Nantes est officiellement évalué à 8 minutes, contre 37 minutes pour Paris-Rennes. La « transition vers la ville de demain » est presque cinq fois moins rapide à Nantes qu’à Rennes !

2 commentaires:

Leblanchet a dit…

Merci Sven de rétablir la réalité dans toute sa saveur. La nouvelle gare de Nantes ne changera rien au temps de parcours, ni à la ponctualité des trains, elle servira de "couture" entre les quartiers séparés par le sillon ferroviaire. Les flux de passagers devraient aussi bénéficier de ce nouvel équipement, à condition que soit réaménagée la sortie nord qui compilent les aberrations. Entre la trémie, le tram, les taxis, les vélos et les deux voies de circulation avec les bus, le gymkhana des passagers relève de l’exploit.

Sven Jelure a dit…

Tout à fait d'accord. Cela dit, quelque chose m'intrigue dans le "projet de grande gare ferroviaire de Nantes" évoqué par le maire. D'où unprochain "Gare de Nantes (2)"...