lundi 21 mai 2012

Graslin vieilli

Le théâtre Graslin sera ouvert à la visite du public en dehors des spectacles pendant la durée du Voyage à Nantes. « Nantes est l’une des quatre villes françaises pouvant se vanter de conserver des salles d’époque XVIIIe, et l’une des rares dont les velours sont bleus » explique Le Voyage à Nantes. Si l'idée est bonne, l'argument est chimérique.

Inauguré en 1788, le théâtre Graslin a été détruit presque totalement  par un incendie en 1796. « Le feu a consumé le théâtre et la salle entière » rapportait Crucy lui-même. La salle n’a été reconstruite qu’en 1811-1813, par Crucy mais sur des plans modifiés. Elle date donc en réalité du début du 19ème siècle. Et elle a été sensiblement remaniée par la suite, notamment en 1880. Le nombre de places, qui n’est pas une mince caractéristique, a ainsi été réduit d’un tiers.

Quant aux fauteuils, ils ont longtemps été rouges et ne sont (re)devenus bleus que lors de la rénovation de 1968 (conformément au désir de Crucy, a-t-on dit – mais Crucy avait aussi prévu de nombreuses fioritures qu’on n’a pas reconstituées). On aurait pu faire encore plus original pour obtenir un argument du genre : « …la seule dont les velours sont cacadoie ». Là, c’est vrai, on pinaille un peu.

Aucun commentaire: