samedi 23 juin 2012

Chevault léger

Il fallait que quelqu’un ose, Jérôme Cordelier l’a fait en intitulant « L’homme qui murmure à l’oreille d’Ayrault » un article du Point sur Jean Blaise. Il est vrai que Cordelier ne recule devant aucune audace. Sans rire, il qualifie aussi Jean Blaise de « discret », et Daniel Buren, Claude Lévêque, Fabrice Hyber et Pierrick Sorin de « plus grands créateurs actuels »… Prochain titre prévu : « On achève bien l’Ayrault ». Un message à l’intention de Royal de Luxe, sans doute.

6 commentaires:

General Vibre a dit…

Artindex (cf. Journal des Arts 371), place Daniel Buren au 3ème rang des artistes français, Fabrice Hyber et Claude Lévêque dans les 25 premiers...

Sven Jelure a dit…

Merci pour la référence. Ces artistes ont certes une notoriété en France. De là à en faire "les plus grands créateurs contemporains", il y a quand même de la marge ! Les classements d'artistes sont évidemment soumis à la plus grande subjectivité, et les rares critères objectifs (prix atteints en vente publique...) ne sont pas très satisfaisants. Ils ont quand même l'avantage d'exister, or aucun des quatre cités ne figure dans le "Top 500" international d'Artprice.

Anonyme a dit…

Buren a l'avantage pour lui d'avoir défiguré la cour du Palais Royal, parce que de la à dire que ces colonnes sont belles … En plus elles avait très mal vieilli …

L'artiste anglais Bruce Munro n'aurait eu aucun mal à faire quelque chose de largement plus sympa !
Mais Buren ça fait mieux.

lucm.reze a dit…

Classer une activité humaine s’adressant à nos sens et à notre intellect. Comment est-ce possible ? Il n’y a plus de place que pour le spectaculaire et les foules subjuguées. La beauté, l’élévation de la pensée, les larmes aux yeux, combien cela coute ?

Anonyme a dit…

Le titre s'écrit "Chevau léger" en français correct. Merci

Sven Jelure a dit…

Cette correction n'est pas seulement méritée : j'avoue que je l'ai bien cherchée. Vous avez peut-être remarqué mon inclination pour les jeux de mots approximatifs et les calembours hâtifs. Je m'étais dit qu'en écrivant "chevault", la rime avec "Ayrault" était plus riche.