lundi 4 février 2013

Le Grand mieux que l’Unique ?

La Chambre régionale des comptes vient de publier son rapport d’observations définitives sur la gestion du Grand T. Globalement, il est plutôt positif. La Chambre pointe bien quelques peccadilles, comme des achats sans mise en concurrence ou la constitution de 120.000 euros de provisions « critiquables » relatives à des dépenses de communication. Mais elle salue une politique de programmation qui « permet de faire des économies d’échelle liées aux coûts de montage et démontage voire d’achat du spectacle ».

Ces conclusions tranchent radicalement avec celles relatives au Lieu Unique publiées voici dix-huit mois, autrement plus sévères pour la gestion de Jean Blaise. Faudra-t-il alors remettre sur le tapis la question du label « scène nationale » ? Jusqu’à présent, le Grand T n’a pu l’obtenir parce que le Lieu Unique l’avait. Au vu des observations de la Chambre régionale des comptes, il y aurait peut-être lieu de déshabiller l’Unique pour habiller le Grand.

3 commentaires:

Gilbert de Montplaisir a dit…

Bonjour Sven,

Je ne doute pas de ta compréhension de t'adresser la copie de mon court post à PO. Nous avons déjà appris la scandaleuse subvention du conseil Régional à FR3. Les déchets artistiques du conseil général, le nouveau TOC écolo A l'heure où les pauvres seront discriminés d'interdictions des voitures dites polluantes de centres ville, ( tribunal européen) nos impôts seront transformés en déchets artistiques. Rezé: Delphine Soustelle Truchi, Plasticienne et " citoyenne engagée" ramasse les déchets pour réaliser des œuvres d'arts. Son projet " la consommation en cage, ou l'art de changer les comportements" a été retenu par le conseil général. Je souhaite être court, mais, ici, ce n'est pas du langage en créole de Glozel, mais plus du hiéroglyphe de la rosette à Bobby - Léo. L' 'engagée verte déclare provocatrice après une citation de Berthold Brecht: " La responsabilité de l'artiste, associé à celui du citoyen pour passer de l'homo sapiens ultra consumériste à l'éco sapiens. ( Le mariage pour tous?). ... Extrait de choix: " Tous ensemble nous allons créer une œuvre d'art participative, le mur de la lamentation écologique pour crier visuellement" Assez de Cécité" sur l'espace Public. - Léo - Bobby qui c'est qui braille ?- Un programme de plusieurs dates d'expositions sur les quais des récupérations de détritus bord de Loire est en projet! Le Lundi attention au ramassage des seringues voir des noyés de la Loire! En ce qui concerne le symbole du mur de la lamentation écologique. Mauvais choix symbolique de l'éboueuse écolo? La mairie de Rezé des élus de proximité d'une majorité pro - Palestinienne avait berné la mairie d'un drapeau Palestinien il y a quelques années. Peut être que le Zébu malgache parrainé par le nom du maire sera invité pour brouter dans le marais de la Sèvre? C'est vrai que là , j'ai croisé un écolo dépendant d'un Trouble Obsessionnel Compulsif vert. Le personnage a même fait l'objet de la presse du TOC reproduit sur ce site.Surnommé Plastic Laurent.

http://www.plastiques.eu/plastiqueseu-vous-parle

L'orthographe du mot "déchèterie" ou "déchetterie" fut l'objet d'une polémique d'orthographe municipale suite à un panneau d'inauguration communale des années 1990 . Les académiciens après débat proposaient les deux orthographes. Il est vrai que l'éboueuse artistique verte titre son atelier: " Le Burô des Correspondances" . Devant Burô, je lui propose Polit' de la politesse du vert académicien Et oui citoyens contribuables encore des " Royalties de Luxe qui voyagent à Nantes" ... L'art écolo ... Les poubelles de nos impôts?
PS: Le titre de l’œuvre du Polit' Burô vert: " la consommation en cage, ou l'art de changer les comportements" . L'académicien vert de la politesse!

Sven Jelure a dit…

Merci Gilbert pour ce morceau d'anthologie. On ne savait trop que faire de la villa déchets : transformons la en musée ! Puisque le musée des Beaux-arts est fermé, il nous restera au moins celui des Burô-arts.

Gilbert de Montplaisir a dit…

Merci Sven, superbe et écroulé d'un long fou rire en découvrant Beaux arts et Burô arts! Bonne Journée Sven.