vendredi 26 avril 2013

Le Voyage à Nantes bidonne en langues étrangères

Le Voyage à Nantes vient d’éditer un beau dépliant quadrilingue en couleur pour les Machines de l’île. Le texte reprend les argumentaires en vigueur depuis 2007. On y lit par exemple ceci :
Sur le dos de l’Éléphant, vous êtes comme au 4e étage d’une maison qui se déplace, avec vue « imprenable » sur le site des anciens chantiers navals.
Hélas, voici ce que donne cette phrase dans la version anglaise :
From the back of the Elephant, you have a «breathtaking» view over the site of the former shipyards, facing the house where Jules Verne was born.
 
Comme chacun sait, Jules Verne was born dans l’île Feydeau, 4 rue Olivier-de-Clisson. Aucune chance d’apercevoir sa maison natale depuis l’éléphant. Or ce n’est pas une erreur ponctuelle due à un traducteur anglais trop imaginatif. En espagnol, on lit :
Sobre el lomo del Elefante se disfruta de una magnífica vista en el emplazamiento de los antiguos astilleros, frente a la casa natal de Julio Verne.
Et en allemand :
Vom Rücken des Elefanten aus haben Sie einen beeindruckenden Blick auf die alten Schiffswerften und die ehemalige Werftzone, genau gegenüber dem Geburtshaus von Jules Verne.
Le bidonnage semble donc volontaire. Abuser de la crédulité des étrangers en leur faisant prendre des vessies pour des Jules Verne, ce n’est pas joli-joli.

4 commentaires:

Yves Lainé a dit…

andJe sais et je crois qu'il y a une volonté de communiquer aux dépens de la vérité historique - Je ne pense pas être le seul a avoir repris le commentateur du carrousel, en lui affirmant que JV était bien né à Nantes, mais pas dans son "musée": Ah ? Vous êtes bien sûr ? je vais vérifier....". Dont acte.

Sven Jelure a dit…

Merci pour l'info. A la fin d'une visite guidée du Mémorial de l'abolition de l'esclavage, j'ai dit au guide que JV, ainsi que je l'ai rappelé dans ce blog l'an dernier, a écrit sur l'esclavage et qu'on aurait bien dû mettre une de ses citations dans le Mémorial. J'ai eu à peu près la même réponse que vous "Vous êtes sûr ? Je vais me renseigner..." Curieux, non ?

Leblanchet a dit…

Jules Verne est certainement mieux connu à Amiens, personne ne choisit son lieu de naissance. Nantes s'est approprié le bestiaire. L'ogre "baffreur" pourrait aussi servir de "figure de marque" pour la future cantine d'Estuaire. Ce serait honorer son goût pour la chair.

Yves Lainé a dit…

Les jours de l'inauguration du mémorial, il y eut dans le château un colloque sur l'esclavage ; dans la salle adjacente, où fut servi un pôt, des panneaux de carton avaient été installés, dont un pour des citations de Jules; cela s'appelait "des hommes et des femmes de la liberté, des abolitionnistes à nos jours "- j'ai cru un moment que JMA m'avait entendu quand je lui avais suggéré un texte de JV au mémorial (il avait même noté sur son cahier)- Il doit y avoir une censure du grand homme.j'ai une mauvaise photo du panneau.