samedi 13 juillet 2013

Grrrand succès du Voyage à Nantes (12) : le naufrage de l’Austria

Les éléments objectifs pour apprécier le succès réel du Voyage à Nantes 2012 ne sont pas légion. Mais il y en a, et ils démentent radicalement les cocoricos officiels. On en trouve un nouvel exemple dans les rapports des délégataires de services publics présentés au dernier conseil municipal de Nantes : la fréquentation du musée du château des Ducs de Bretagne et de ses expositions temporaires.

Elle révèle un manque général d’attractivité sur lequel on reviendra. Pour l’heure, observons seulement la différence entre 2011 et 2012, dont on peut imaginer qu’elle mesure relativement bien l’effet du VAN.

En 2012, le nombre total d'entrées s'élève à 167.607, contre 161.318 en 2011 soit un gain de 6.289 entrées (+ 3,9 %). Ce n’est déjà pas brillant puisqu’il y a eu en 2012 deux expositions temporaires (Femmes au travail, du 11 février au 13 mai, et Austria, une tragédie dans l’Atlantique, du 15 juin au 11 novembre) contre une seule en 2011 (Nantais venus d’ailleurs).

Mais le pire est que cette petite augmentation du nombre d’entrées a été entièrement réalisée sur la période février-mai. Pour toute la période du Voyage à Nantes 2012, de juin à août 2012, le nombre d’entrées est en baisse ! L’exposition sur l’Austria, qui faisait partie du programme officiel du Voyage à Nantes, est un flop patent.

C’est un double désaveu pour Jean Blaise, à la fois patron du château en tant que directeur général de la SPL Le Voyage à Nantes et inventeur de l’opération promotionnelle du même nom. Qu’en a-t-il dit ? On s’en doute : rien du tout.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

On ne peut pas imaginer que Jean Blaise se tire une balle dans le pied en reconnaissant qu'il a fait un flop !
Donc il continue, avec ses "protecteurs" de nous enfumer, nous, cochons de payeurs...

Anonyme a dit…

On peut même imaginer qu'on n'aurait rien su des mauvais résultats du musée en 2012 si la loi n'imposait pas la publication du rapport !
Petite bizarrerie : le graphique montrant la fréquentation mois par mois est très peu lisible dans le rapport 2012. Serait-ce pour compliquer les comparaisons avec 2011 ?
SJ

Anonyme a dit…

Chère la Méforme,

En voyage à Nantes, un ami allemand, très philosophe, me déclara à l'issue de son séjour :
"La culture vous coûte chère ! Essayez donc de l'ignorer..."

Sven Jelure a dit…

Ce conseil est suivi par les touristes en principe visés par Le Voyage à Nantes : ils l'ignorent. Pour les Nantais, en revanche, ce conseil n'est sage qu'en apparence ! L'autruche qui met la tête dans le sable est bouffée par le lion quand même. Et surtout, le problème n'est pas tant que la culture coûte cher, c'est que ce qu'on étiquette "culture" ici soit si médiocre et si prétentieux.

Anonyme a dit…

Hélas, les touristes censément visés ignorent très aisément la culture à la nantaise... Ce qui m'irrite n'est pas qu'on dépense de l'argent pour la culture mais qu'on le jette par la fenêtre pour de petites idées médiocres indûment labellisées "culturelles", dont les principaux mérites sont à rechercher du côté du copinage et de la poudre aux yeux.
SJ

Amal a dit…

Merci pour le partage, je vous propose de venir au Maroc, découvrir la magie de ce beau pays.



séjour marrakech