jeudi 29 août 2013

Ces cadenas qui narguent le Mémorial

Comme on le notait ici lors de l’inauguration du Mémorial de l’abolition de l’esclavage, le monument a manqué entre autres occasions celle des cadenas accrochés par les amants aux rambardes des ponts. Le Mémorial comme lieu d’éternels serments… il y aurait eu une jolie tradition à créer, et beaucoup de place pour la faire durer si les barreaux de sa rambarde n’avaient été aussi épais.

Mais rien n’arrête ceux qui s’aiment. Ils ont traversé la Loire et ont jeté leur dévolu sur la promenade qui entoure le socle du pilier sud du pont transbordeur. « Là où il y a un besoin, il y a un chemin », aurait pu dire Guillaume d’Orange s’il avait été professionnel du marketing et non prince. Tant pis pour le Mémorial.

6 commentaires:

Scaevola a dit…

Waou, ce que c'est romantique... Non je rigole, c'est une idée toute naze et vue mille fois. Contentez-vous de critiquer Sven, votre ringardise en matière de culture (cf. billet sur le super groupe à Eurofonik) dessert vos propos contre les politiciens en place.

Anonyme a dit…

Bim! L'agression!
Bon, Sven se défendra bien tout seul mais moi j'aime ce billet qui a bien la marque du mauvais esprit de l'auteur!
Bah oui, c'est pas neuf comme idée (parait même que la municipalité de Paris s'inquiète) mais c'est marrant de voir que des gens s'approprient un espace qui a été assez bizarrement mis en valeur.
Le pilone du pont, mouais... Mais ça permet un petit coin assez discret pour amoureux exhib mais pas trop! hihi
Enfin, faut avouer que si c'était pas une question de taille de barres, des cadenas du côté du mémorial, ça serait de mauvais goût!
Fin bref, billet certes pas très intéressant mais il a bien le droit de se détendre le Sven, ça se fait pas en dilettante un blog comme ça.
Mais jserais quand même curieux de savoir pourquoi notre hôte aurait des goûts ringards en matière de musique... Parce que bon, le culturel (non parce que bon "culture" c'est autre chose que ce qu'on veut nous vendre) officiel à la sauce nantaise, niveau ringardise, ça se pose là!

Yves Lainé a dit…

Merci, Sven de rappeler qu'il y avait là un certain pont à transbordeur. Nulle doute qu'il y en aura un nouveau,un peu plus en aval puisque Nantes métropole a dégagé en Juin un budget
impressionnant pour avancer dans les études techniques (ainsi que l'élargissement Du pont Anne de Bretagne, et le tunnel plus en aval ). Résultat du débat sur les franchissements au printemps prochain. mais l'AG du Conseil de développement le 18 septembre, devrait déjà nous en situer l'esprit, et en novembre pour le lancement public du projet Port Jules Verne !

Anonyme a dit…

Avouez que des cadenas sur un mémorial de l'esclavage c'est quand même trognon ! Non ?...
Il ne manquerait plus qu'ils mettent des chaînes...

Leblanchet a dit…

les serments cadenassés n'en sont certainement pas moins trahis. Après les arbres et les murs gravés de coeurs amoureux, le mode de vie urbain offre ses grilles, grillages et garde-corps pour verrouiller l'amour.
Des cadenas, sur des garde-corps!!!

Sven Jelure a dit…

Ah ! laissez sa place au rêve !