jeudi 5 septembre 2013

Les mystérieux contrepoinçons du Mémorial

« Oh ! Il y a des mots qui ont des têtes noires » disait hier un petit garçon dans le sous-sol du Mémorial de l’abolition de l’esclavage. Était-ce le même petit garçon qui disait que le roi était nu tandis que les courtisans s’extasiaient devant les nouveaux habits du monarque ?

Beaucoup de mots du Mémorial ont en effet des « têtes noires », ou plus exactement des lettres dont le contrepoinçon (l'espace contenu dans la panse du caractère) est noirci. Or aucun principe esthétique ne semble présider à cette présentation ; la disposition des caractères anormaux paraît tout à fait aléatoire.

On se rappelle que l’inauguration du Mémorial, d’abord prévue pour le 1er décembre 2011, avait dû in extremis être reportée à cause de malfaçons sur les lames de verre porteuses des textes sacrés. Le chef de projet, Hervé Guégan, alléguait notamment des « arrachements de matière ». Trente-trois lames étaient à refaire, et les dépenses engagées pour l’inauguration du 1er décembre étaient perdues.

L’inauguration avait finalement pu avoir lieu dès le mois de mars suivant – avant l’élection présidentielle, quelle chance ! Un délai miraculeusement bref. Si bref qu’on se demande si certaines des lames de verre posées ne font pas partie de ces lames défectueuses. Les contrepoinçons absents ressemblent assez fort aux « arrachements de matière » allégués !

Nantes aurait-elle bâclé son Mémorial de l’abolition de l’esclavage ? Ce serait un comble. Heureusement, il existe un moyen de dissiper les doutes : « des pénalités de retard vont être appliquées » avait annoncé le chef de projet. Il suffit de confirmer que ces pénalités ont bien été versées…
Pourquoi le "e" de "grande" et pas ceux de "belle" ?
Et pourquoi cette coupure en sifflet du mot "cause" ?

4 commentaires:

Tabou a dit…

Absolument SVEN,

Le contrepoinçon d'une plaque. Il y a un an du futur mémorial de l'inondation? Nous lisions sur le site virtuel:VISITER LE MÉMORIAL. Le Mémorial est un espace public GRATUIT, ouvert toute l’année. Il est fermé uniquement la nuit et en périodes DE CRUE de la Loire.En visite libre : accessible sans réservation, ouvert tous les jours :
– de 9h à 18h du 16 septembre au 14 mai,
– de 9h à 20h du 15 mai au 15 septembre.Dernier accès au passage (méditatif) 30 minutes avant la fermeture. Fin. Visite libre ( pas de boulet, sauf que ce n'est pas gratuit). Prestations intermédiaires pour les potes d'associations et expositions culpabilisantes diverses! Surf du net le prouvant! Hélas! Bretagne historique pas de mémorial pour Naoned concernant le traitement des Bretons!Pourtant, les premiers sceaux de Nantes représentaient le duc de Bretagne sur une barque brandissant une épée comme pour protéger la ville. Le futur mémorial des inondations:
Un nouveau plan de prévention des risques d’inondation doit être adopté fin 2013 pour Nantes . Quelles sont les zones? Quels risques ? Comment s’en protéger ? Information des nantais : La préfecture en réunion publique de juillet, avant l’enquête publique en septembre. Crues de 1846, 1866, 1910 … Nantes fait partie des 16 territoires en France présentant des risques importants d’inondation de niveau national», rappelle la préfecture de Loire-Atlantique. Pour s’en protéger, la métropole « organise » un plan de prévention des risques d’inondation (PPRI) concernant dix communes : Bouguenais, Couëron, Indre, La Montagne, Le Pellerin, Nantes, Rezé, Saint-Herblain, Saint-Jean-de-Boiseau et Saint-Sébastien-sur-Loire. Du naufrage budgétaire de l'art "contemporain voyageur de nos impôts" je ne doute pas que mon patriotisme sera encore insulté de populisme par le gardien du boulet en or de l'art unique.D'ici qu'il propose des bouées en formes de canards! C'est vrai que ceux qui furent proposés en grandeur nature jouait sans air de tuba!

Nous risquons une nouvelle culpabilisation à outrance. Celle de la pensée unique du " charmeur de serpent" admirateur " du grand mètre ruban" de l'art. Celui des impôts du SDF couchant sur un banc!

Je vous adresse toute ma solidarité amicale SVEN pour cet article.

Tabou a dit…

Jouaient ...

Roger Moure a dit…

Bonjour,

Ces contrepoints sont surement dues à des problèmes de graphisme !!!
Et oui, à l'impression, parfois, les calques invisibles contenus dans les documents graphiques apparaissent (ou en l’occurrence des polices de caractères mal vectorisées...)
Le graphiste qui a préparé les fichiers d'impression n'a pas fait son travail correctement... dans l'urgence peut-être ???

Vu le cout de chaque plaque, il n'a pas du être possible de procéder à un retirage...

Sven Jelure a dit…

Merci pour cet avis technique.