lundi 9 décembre 2013

Royal de Luxe vu par la Chambre régionale des comptes : (2) quel avantage pour Nantes ?

Le rapport de la Chambre régionale des comptes sur Royal de Luxe pour les années 2007-2011 est si gentiment tourné que le maire de Nantes lui-même s’y est trompé. « Je tiens à relever le fait que la première source de revenus de l’association est constituée par la vente de spectacles à des villes étrangères, devant les subventions publiques », écrit-il dans sa réponse du 11 octobre 2013 à la Chambre.

Patrick Rimbert a des excuses : la Chambre écrit bel et bien que « la vente de spectacles à des villes étrangères a été la première source de revenus » et que « les subventions publiques ont constitué la deuxième source de revenus ». Mais les chiffres qu’elle donne disent l’inverse : 4,7 millions d’euros de vente de spectacles à des villes étrangères, et plus de 5,6 millions d’euros de subventions, dont « 3,7 M€ versés par la ville de Nantes et 1,7 M€ par l’État (DRAC) et, de manière plus marginale, 240 k€ par la région des Pays de la Loire ». Les représentations dans d’autres villes françaises rapportent de leur côté 453.000 euros. Au total, sur les cinq ans, le montant des subventions est légèrement supérieur à celui des prestations de service. Il faut aussi ajouter aux subventions la valeur des locaux prêtés par Nantes à Royal de Luxe, soit 548.000 euros.

D’ailleurs, à quoi correspond la distinction entre subventions et prestations de service ? Quand Royal de Luxe vend ses spectacles à des villes françaises ou étrangères, on parle de prestations. Quand c’est Nantes, l’État ou la région qui paie, on parle de subventions. Mais au bout du compte, tout est argent public.

En cinq ans, la troupe s’est produite dans cinquante-deux villes, dont dix-huit étrangères. Ses spectacles totalisent 234 « jours de diffusion », dont 56 % à l’étranger, 10 % à Nantes (24 jours) et le reste dans d’autres villes françaises. En négligeant les subventions nationales et régionales, on peut déterminer ainsi le prix d’un jour de diffusion :
  • à l’étranger : 4,7 M€/131 = 35.878 euros
  • en France, hors Nantes : 453 k€/79 = 5.734 euros
  • à Nantes : (3,7 M€ + 548 k€)/24 = 177.000 euros
Si Nantes bénéficiait du même tarif que les villes étrangères, à nombre de jours de diffusion égal, elle aurait fait 3.386.928 euros d’économie. Cette comparaison est cependant biaisée, car les représentations à l’étranger sont « majoritairement des spectacles de géants, dont le prix de vente est bien supérieur », alors qu’un quart seulement des représentations nantaises étaient des spectacles de géants. Comparons donc Nantes aux autres villes françaises : au même tarif qu’elles, à budget égal, nous aurions pu nous payer 740 jours de spectacle : presque trois jours de Royal de Luxe chaque semaine ! Les spectacles de Royal de Luxe nous coûtent plus de 30 fois plus cher qu’aux autres.

Une question se pose donc, que la Chambre régionale des comptes se garde bien de poser : pourquoi Nantes ne se contente-t-elle pas d’acheter les spectacles de Royal de Luxe au lieu de subventionner la troupe ? Réponse municipale : parce que Nantes compte promouvoir son image grâce à Royal de Luxe. En somme, les subventions équivalent à 3.386.928 euros de budget de com’ en cinq ans. Pour quel résultat ? La Chambre ne laisse guère de doute sur ce point : « une lecture par sondage des dossiers et communiqués de presse permet de constater que le nom de la ville de Nantes n'est pas systématiquement cité. Lorsque c'est le cas, la ville n'apparaît que comme ville d'origine, d'accueil ou de siège de l'association sans que soit clairement mentionné son soutien. A l'international, Royal de Luxe est beaucoup plus citée comme étant une compagnie européenne ou française que comme une compagnie nantaise. »

Le Géant au Mexique a permis au maire de Nantes d’être reçu en grande pompe à Guadalajara. C’est bon pour son ego. Mais combien a-t-on vu à Nantes de touristes venus de Guadalajara ? Combien a-t-on vu d’industriels sud-américains s’implanter ici depuis 1992, année de la tournée du Melquiades ? L’idée « géniale » de Jean-Marc Ayrault invitant Royal de Luxe à Nantes en 1990 était finalement une idée ruineuse : on paie très cher pour pas grand chose. Les seuls à croire que Royal de Luxe est un atout pour Nantes sont les Nantais eux-mêmes -- certains Nantais du moins. Et après tout, c’était peut-être le but de la manœuvre ?

13 commentaires:

Anonyme a dit…

SVEN,

Page entière Nantes Métropole dans O.F d'aujourd'hui, titre: TOUT SAVOIR DES FINANCES NANTAISES AVANT DE VOTER. Un véritable acte de foi en faveur de la majorité municipale! Institut Montaigne d'étude. De cette page immense de prestidigitation politico - médiatique, en toute petit la vérité des vases communicants contre l'endettement à prix fort du contribuable endetté des choix gaspilleurs politiques: Ville .. 874 € ... métropole 1357 € par habitant!Ce qui n'est pas la réalité dans les répartitions médiatiques Nantes et Métropole!

Bonne journée!

PS: Dette de " l'humanité" effacée de 400 000 Millions par les contribuables. 40 000 lecteurs des restes militants du stalinisme!

Anonyme a dit…

Ça prouve bien une chose, c'est que lorsqu'il s'agit de l'argent du contribuable, rien n'est cher, rien n'est trop beau...
Comment peut-on se satisfaire de çe constat ?...

Anonyme a dit…

Absolument Anonyme de 19:07. L'héritage du clientélisme électorale des subventions associatives du système Ayrault bénéficie encore à la candidate PS! Je ne laisse pas le lien de la cour des comptes concernant le sujet, il est facilement trouvable sur le net. En outre celui du constat déjà évoqué sur le présent blog . A savoir la non publication des comptes sur le JO. C'est tout en l'honneur de SVEN d'avoir anticipé et de présenter objectivement un sujet plus soft que le rapport.
...................................

France une nouvelle taxe: Nous payons déjà avec les assurances une prévention eaux sinistres inondations. Sous prétexte d'entretien des berges et ouvrages ( insuffisante d'avance une nouvelle taxe) sera ajouté aux impôts locaux. L'hypocrisie précise, selon les communes le désirant! Surtout que la Loire nous offre la petite Venise. En France les nouveaux logements construits sont autant en zones inondables qu'en zone inondables. Dernière enquête! Convient - ils de parler des machines et du futur CHU? Bonne journée.

PS: Lire dans PO, vous avez la parole, l'excellent post du pseudo Mike concernant la place Graslin d'après fête!

Anonyme a dit…

Lectrices, lecteurs,


Un article important paraît aujourd'hui dans O.F, page 9 , Loire - Atlantique: " Dans les zones grises de la suspicion". Entretien avec Goulven Boudic enseignant en sciences politique à l'université de Nantes. Analyse recueillie par Marc Le Duc.Article sans qui dépasse le cas Fourgerat évoqué et qui tire le signal d' Alarme de la vie politique! La photo de l'analyste est titré de la légende: " Regardez les stades. La norme c'est désormais la loge, où les entreprises accueillent des élus. Tout le monde boit du champagne."

pfffff a dit…

@Anonyme Gilbert à toutes heures

Arrête de nous casser les c*** et ouvre ton propre blog, il n'intéressera personne mais au moins on verra plus clair dans les commentaires. Quelle plaie, ce type...

Anonyme a dit…

Pfffff de 6h45? Mais qui êtes vous pour poster sans clarté votre vulgarité rageuse concernant un prénom qui n'apparaît pas de pseudo? Vous devriez consulter un psy pour maîtriser vos impulsions! En outre l'impolitesse qui vous caractérise est à l'image de votre tu. C'est la démonstration de votre l'impuissance intellectuelle . Vous devriez ouvrir un blog pour y retrouver de nombreux pseudos de la même écriture habituelle des posts!

Sven Jelure a dit…

Pas de polémiques personnelles, SVP. pfffff et anonyme, vous avez exprimé une opinion, merci de vous en tenir là. Je supprimerai tout renvoi de balle supplémentaire.

Noa a dit…

à force de préserver les débilités du comique troupier, car la menace porte sur le commentaire de pfff pas sur les inepties du premier pseudo Gilbert de Monplaisir qu'il a lui-même oublié à moins qu'il ne se renie,votre position Sven relève au mieux de la complicité amicale soit d'une bienveillance passive. Mais, reconnaissez que les citations de la PQR et les rodomontades de ce Tartarin rezéen relèvent d'un stade médical avancé.

Anonyme a dit…

Mais qui est Noa?

Anonyme a dit…

On ne sait pas... C'est un peu le principe des pseudos...Pas moi....
Personnellement je n'ai pas voulu arrêter de lire ce blog qui m'interresse même si je ne partage pratiquement pas vos points de vue.
Noa, voici ma technique: quand je commence à lire une intervention de Gilbert-l'anonyme , je passe par dessus sa prose très reconnaissable et je continue à lire les messages suivants. On ne voit pas la différence et on s'énerve moins....

Anonyme a dit…

Anonyme de 13:28: Effectivement vu la rédaction de votre post inutile vous devez un grand nerveux délirant de votre rapidité d'intervention
Surtout que je ne trouve pas dans les posts votre fixation maladive du pseudo prénom cité! Vous devriez respecter les consignes de SVEN!

Anonyme a dit…

"vous devez un grand nerveux délirant de votre rapidité d'intervention"...
Voilà pourquoi il faut passer par dessus, on ne comprend pas le contenu, c'est incomprehensible..
Mais le contenant(le blog) continue à être interessant...

Anonyme a dit…

Anonyme de 10:20

Je suppose que votre prochain post en sera encore plus incompréhensible! Peut être qu'il devrait passer par dessous pour mieux respecter les consignes de Sven!