jeudi 27 février 2014

Lobbying pour NDDL (11) : bientôt fini ?

« L’action se passe dans les Pays de la Loire, c’est-à-dire nulle part »
Sven Jelure, d’après Alfred Jarry, Ubu roi

Jacques Auxiette, dont on connaît l’habileté épistolaire, vient d’adresser une supplique au président de la République. Il y écrit que les incidents qui ont émaillé la manifestation de samedi dernier à Nantes « étaient non seulement prévisibles mais absolument certains ». Tiens, tiens, comment pouvait-il en être si sûr ? Serait-ce une allusion à cet adage célèbre inspiré de Cocteau, « puisque ces événements me dépassent, feignons d’en être l’organisateur » ?

Et de réclamer un démarrage des travaux en avril, au motif qu’un report « serait probablement fatal au projet ». Ainsi, quelques semaines de réflexion supplémentaires conduiraient à se dire qu’après tout, on n'a pas vraiment besoin d’un nouvel aéroport ? Faut-il que ses justifications soient fragiles ! À moins que le projet ne soit régi par quelque agenda occulte dont le public n’est pas informé ? Là, M. Auxiette en a trop dit, ou pas assez : on espère des explications.

Retrouvez les épisodes précédents de « Lobbying pour NDDL » :

1 commentaire:

VertCocu a dit…

Même en lobbying, ils sont mauvais.
Je ne suis pas spécialiste. Je suis contre l'aéroport par principes.
Mais quand je les mets de côté, j'ai du mal à ne pas constater que la présentation aux citoyens de ce projet est bancal (quand bien même un expert de la question le trouverait bon), voire désastreuse.
Alors ajoutez à ça les arguments "anti" et "pros" et on se retrouve avec une majorité qui n'y comprend rien. En son sein, on ne se raccroche qu'à ses principes. Soit on le fait parce qu'on va pas se faire commander par des pouilleux aux RSA. Soit on le fait pas parce que "tous pourris".
Un certain enthousiasme, c'est du luxe pour mener des projets d'envergure?
J'en vois plus d'aucun côté. Le seul enthousiasme qui sortira de ça, ce sera celui d'avoir gagné contre l'enculé d'en face. Ca fait rêver.

Vinci, ils auraient pas absorbé une petite boîte de BTP spécialisé dans la construction écolo? Ou ils ont pas une antenne R&D là-dessus?
On pourrait leur proposer de construire leurs prototypes pour le campus d'une université du développement durable sur le site de la ZAD, avec un partenariat sur la recherche. Ca ferait plaisir aux écolos. Et les élus locaux auront encore plus leur main mise.
Voilà un truc dans lequel tout le monde trouverait son intérêt. Non? bon...