jeudi 24 juillet 2014

Nantes mesure les distances différemment pour le marcheur et pour le pisseur

L’imagination des dresseurs de potelets n’a d’autres bornes que l’espace disponible sur les trottoirs. Les « mobiliers urbains » (expression idiote puisqu’ils sont pour la plupart fixés au sol, donc immeubles) sont majoritairement posés à l’intention des automobilistes, soit pour les guider, soit pour les repousser. Quelques-uns pourtant sont destinés aux piétons.

Les plus récents représentants de cette espèce ne font que confirmer la règle en vigueur sous Jean-Marc Ayrault : aucune nouvelle génération de mobilier urbain ne doit être esthétiquement apparentée aux précédentes. Poteaux gris et panneaux marrons confirment que le « vert nantais » n’est plus de rigueur, même à 100 mètres de la mairie.

Ou plutôt, à « 1 min » de la mairie, puisque les nouveaux poteaux indiquent des temps de marche et non plus des distances. Du bas de la rue de l’Hôtel de ville, 7 minutes pour atteindre Talensac, 17 pour l’île de Nantes ? Pourquoi pas, mais qu’en pense votre grand-mère ?

À l’occasion, pourtant, les services municipaux savent encore mesurer des distances, comme dans l’exemple ci-dessous. On comprend mal pourquoi. Quand ça urge vraiment, le piéton ne préférerait-il pas lire « 0,2 min » au lieu de « 25 mètres » ?

7 commentaires:

CYRANO a dit…

La main du P.V.: " Touche pas à mon potelet". L'arbre potelet sans héron qui cache la forêt de potelets! Sven, en footing dans la ville " de la haie en ferraille": Je pense souvent à la réalité de tes articles passés , en particulier celui des marchés " de l’immobilier urbain"! J'ignore comme les statistiques des PV cyclistes, le coût de maintenance des potelets cassés, disparus, tordus. Surtout en période de travaux! J'ai même constaté qu'un certain modèle se tord et revient à la verticale quand une voiture exerce une pression de stationnement! Au vrai, tu confirmes de la thématique passée des potelets la singerie des métropoles devenant des cités interdites réservées à l'impérialisme bobo! Le pire, c'est que d'une désertification de la France, les régions déjà mal planifiées devraient s’articuler avec les métropoles!

La révolte des riverains contre le massacre urbain s'organise à Rezé. J'avais , il y a plus d'un an évoqué la spoliation des propriétés pour la passage Chaucidou des vélos prioritaires! La liberté de circulation républicaine? L'aspiration de la fraternité et de l'égalité du mode de transport? Scandale Chaucidou: Rue Jules Laisné en cours! Les Riverains Aristide Nogues pétitionnaires en attente méprisés par Nantes Métropole car non informés directement des résultats de l'enquête publique ! Le budget? Trois Moulins + Naudières, des centaines de riverains pétitionnaires pour préserver un parc( poumon vert) et échapper à la construction d'immeubles sans stationnements! Bref! Des immeubles amphibies s'élèvent avec " niveau à bulle" des pompes hydrauliques de la petite Venise nantaise! Des nouvelles cages blockhaus à lapins de la reproduction insécuritaire! Le potelet a de l'avenir comme les P.V. En outre, le passage cycliste à chaque feu rouge de plus d'une longueur de voiture qui ajoute la colonne d'embouteillage! Pire qui représente pour la traversée des rails un masque visuel dangereux pour les automobilistes! Ce code est -il officiel et validé? Ou est - ce encore le lobbying vélo d'arrêté municipaux? En cas d’accident, je pense que les assurances agiront pour contrôler le respect d'un code officiel reconnu! Mais c'est là encore un sujet à polémique dont les élus de Nantes Métropole sont incompétents au profit d'un clientélisme électoral ! Combien de conducteurs surtout étrangers à la ville connaissent ce code urbain?Les cyclistes sont les premiers à le bafouer!Bonne fin de semaine à tous!



Anonyme a dit…

Mais oh fait, pourquoi tu ne déménagerais pas tout simplement de Nantes au lieu de tout critiquer avec une telle mauvaise foi ? Je pense que ça te simplifierait la vie...

Anonyme a dit…

Mais oh fait, pourquoi tu ne déménagerais pas tout simplement de Nantes au lieu de tout critiquer avec une telle mauvaise foi ? Je pense que ça te simplifierait la vie...

Sven Jelure a dit…

En tout cas, il est certain que ça simplifierait le discours des spin doctors municipaux. Mais peut-être que je ne suis pas prêt à marcher "60 min" pour quitter la ville ! Et surtout, je n'ai aucune raison de partir : je suis à Nantes chez moi et je donne mon opinion comme je veux. Notez que je ne critique pas "tout" mais seulement les vessies qu'on tente de nous faire prendre pour des lanternes. Je suis une personne très positive, en réalité. La preuve, je réponds même aux questions idiotes.

Anonyme a dit…

Bonjour,

Les mâts implantés remplacent des potelets ou sont implantés de manière à ne pas gêner la déambulation des piétons et des PMR.

Les couleurs des mâts sont conformes à la couleur du mobilier existant dans chaque rue (marron-rouille sur l'île de Nantes, gris sur 50 Otages et Calvaire et vert nantais ailleurs).

0,2 minute, c'est moins évident que 25 mètres. A moins que vous pensiez que les gens sont habitués à parler en 0,x minute.. (rires)

Les variations de vitesse pour courir aux toilettes sont plus importantes qu'à la marche. 1 jeune peut parcourir les 25 mètres en 5 secondes et une mamie le fera en 15 secondes en pressant le pas...

En dessous d'une minute de trajet, il devient inutile de parler en temps de parcours.

Le temps de parcours est indicatif, il est basé sur une vitesse moyenne de marche de 5km/h. Je vous laisse vérifier sur internet que cette vitesse moyenne est communément admise pour le calcul des temps de parcours piéton. Et on ne va pas faire des panneaux de taille monstrueuse pour indiquer un temps de parcours moyen par type de piéton.

Tout est prétexte à polémique avec vous, ce qui vous condamne, occasionnellement, à la mauvaise foi.




Sven Jelure a dit…

Faut il considérer votre commentaire comme le second degré d'un aimable blagueur ou comme le premier degré d'un technocrate amidonné ? J'avoue ma perplexité. En tout cas, je suis d'accord avec vous, 25m est plus clair que 0,2 min. De même que 1.000 m serait plus clair que 12 min, car pour couvrir la même distance, votre mamie aura peut-être besoin d'une demi-heure et son petit-fils de 10 min.
Ce que vous dites du choix des couleurs confirme mes commentaires : sous JMA, Nantes a été incapable de choisir un style et de s'y tenir.
Il n'y aurait pas de satire sans un soupçon de mauvaise foi à l'occasion. J'assume à 100 %. Il n'y en aurait pas non plus si la ville de Nantes ne se prenait pas les pieds dans le tapis quelquefois. Mais elle ne brille pas par son sens de l'humour.

Anonyme a dit…

Sven Jelure, vous avez enfreint un grand principe nantais : critiquer JMA et les siens, c'est de la mauvaise foi. Il n'y a de bonne foi que l'admiration béate.