lundi 9 mars 2015

La cohérence selon Jean-Marc Ayrault, c’est du long terme

C’était en novembre 2007, Jean-Marc Ayrault visite le chantier du nouveau stade Marcel Saupin. Le compte rendu est encore lisible sur le blog de l’ancien maire. Après la visite il prononce un petit discours et, « dans l’optique d’une rénovation future de la gare, il insiste sur le fait que ces ‘projets ont une cohérence’ ».

Qu’il y ait une « cohérence » entre la rénovation de la gare et de Marcel-Saupin, distants de 400 mètres, c’est la moindre des choses, non ? Aussi a-t-on été un peu étonné en 2013 qu’une consultation soit lancée sur la rénovation de la gare de Nantes, longtemps après l’achèvement du stade, alors qu’une « cohérence » était supposée exister depuis tant d’années.

Or voilà que Nantes Métropole recherche un prestataire pour une « mission de planning
ordonnancement des études opérationnelles du projet de pôle d'échange multimodal de la gare de Nantes ». Un intermédiaire pour (a) planifier les (b) études d’un (c) projet ? C’est dire à quel point on est avancé ! La mission du prestataire s’étendra d’ailleurs sur 36 mois, ce qui nous mène en 2018.

Onze ans pour boucler une « cohérence ». Ça prouve à quel point Jean-Marc Ayrault voyait loin, non ?

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un peu injuste quand même, d'abord parce que la cohérence peut exister malgré le décalage temporel des deux réalisations et ensuite parce que ni la ville ni Nantes Métropole ne sont décisionnaires sur le projet de la gare.
Malgré tout, la "cohérence" annoncée, c'était surtout de la com'. Mais s'il faut retenir tout le bullshit des discours mayoraux on risque d'y passer du temps, peut être encore plus avec Johanna Rolland...

Sven Jelure a dit…

J'avoue : ce billet n'était pas le plus indispensable du présent blog. Quand JMA parlait de "cohérence" était-ce "surtout" de la com' ou uniquement de la com' ? Car le second projet n'était même pas un projet, juste une intention à l'époque. Et en plus une com' inutile, elle n'ajoutait rien. Rétrospectivement, je suis toujours épaté de constater à quel point ce maire encensé de partout était médiocre en réalité.