lundi 8 juin 2015

Aimé Césaire contre le Mahout, tout contre…

Mahousse, le Mahout ! Le nouveau bar-restaurant provisoire du site des anciens Chantiers navals s’étale largement au pied des nouveaux immeubles, derrière la station Prouvé. Il annonce plus de 250 places entre la salle et la terrasse. Sympa pour le café de la Branche, pour le bar rouge du Nantilus et pour La Fraiseraie, qui a pris cette année, à côté du Carrousel, la succession d'un Pompon pompé…

Le Mahout (dont le nom est synonyme de « cornac », éléphant oblige) sera exploité par la société Horeca, indique Presse Océan. C’est étrange. Horeca est une toute petite société de conseil, sans salarié, créée il y a moins d’un an et domiciliée dans les Landes. Alors que les deux fondateurs dirigent plusieurs sociétés de restauration ou de débit de boisson dans la région.

Deuxième bizarrerie : l’emplacement. En application de l’article L.3335-1 du code de la santé publique, un arrêté préfectoral a interdit l’ouverture de tout nouveau débit de boisson à moins de 50 mètres des établissements scolaires. Or le Mahout a pour plus proche voisin… le groupe scolaire Aimé Césaire. Cependant, comme les distances sont calculées « selon la ligne droite au sol reliant les accès les plus rapprochés de l’établissement protégé et du débit de boisson », il y a quand même une petite chance pour que le Mahout soit dans les clous. À condition que sa terrasse ne s’étale pas trop !

Aucun commentaire: