lundi 29 juin 2015

Nantes, la ville renversée par les beaux-arts

Vite : Les touristes commencent à débarquer ! Tout doit être prêt pour les accueillir ! Il reste tout de même de petits détails de signalisation à régler. On a déjà parlé ici de ces panneaux indicateurs pour piétons qui indiquent les distances en temps et non en mètres, comme si tout le monde marchait du même pas.


Restait au moins un panneau libellé en mètres, place des Petits murs. Il indiquait les toilettes les plus proches. On s’en était moqué ici. Ça ne lui a pas porté chance : le panneau a disparu. Puis la potence. Ne reste que le poteau.

Plus de panneau, plus de moquerie. Mais il y a des solutions de rechange. En voici une gentille. Ce panneau planté cours Saint-Pierre, près du chevet de la cathédrale, prétend guider le passant vers le musée « des beaux-arts », à « 3 min » de là, ignorant apparemment que Nantes a décidé de rebaptiser l'établissement musée « d’art » tout court. Et que la réouverture du musée n’est pas pour demain. Pas grave : comme le panneau pointe vers le Sud, droit vers la seconde ligne de ponts, le piéton discipliné – et donc égaré du côté de la Cité des congrès – n’aura pas l’occasion de s’en apercevoir.
_______________

Addendum du 2 juillet :
Un commentateur manifestement contrarié affirme que "sur le cours St-Pierre, derrière la cathédrale, il y a ensuite un mât qui indique de tourner à gauche pour rejoindre la rue Clémenceau par les marches. Visiblement, ce mât a échappé à votre vigilance". Caramba, encore raté : le mât en question est celui montré ci-dessus ; on voit d'ailleurs la cathédrale en arrière-plan. Et il  ne dirige pas du tout vers la rue Clemenceau. Pour que les choses soient claires, voici une vue du même panneau indicateur prise sous un autre angle : il pointe bel et bien vers la tour LU !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

On aurait dû penser à intégrer le reversement des Salons Mauduits (par les pelleteuses du promoteur ADI) au programme du VAN. Cet event a le profil parfait : lié au Patrimoine, il invite le nantais à poser un nouveau regard sur le bâtiment, plus dynamique, diachronique... Car enfin, c'est au moment de leur disparition que les choses nous apparaissent avec le plus d'intensité, dans l'éclat de leur présence absentée... Seul bémol : on fait fait appel à une entreprise de démolition, alors que les nantais, et surtout les touristes, aurait pu se charger de la joyeuse besogne : chacun y allant de son marteau, de son pic, de ses mains délicates même, pour participer au basculement du Salon dans le corpus des mémoires partagées - avec la possibilité d'en emporter un morceau, trophée authentifié par un déconstructeur patenté quelconque. Une occasion manquée pour le VAN ? Il n'est peut-être pas trop tard : les réseaux sociaux autoriseraient la programmation de ce beau moment festif, en temps réel.

Sven Jelure a dit…

N'allez pas trop vite en besogne : le VAN ne commence que vendredi. D'ici là, le volcan de créativité qu'est Jean Blaise aura sûrement trouvé un emploi sublime pour ces ruines héroïques.

Anonyme a dit…

Quelques panneaux sont effectivement vandalisés, ça doit être de la faute de ceux qui les posent sans doute, pas de ceux qui les vandalisent, bien entendu. :-)

Quant au musée des Beaux-Arts, tant que le "musée d'Art de Nantes" n'est pas ouvert, cette indication reste valable puisque la Chapelle de l'Oratoire accueille des collections du musée. Et rien n'interdit d'aller observer le musée de l'extérieur, plus loin sur Gambetta, quand bien même fermé.

Les panneaux piétons avec la nouvelle mention "musée d'Art de Nantes" seront financés sur le budget de l'opération d'aménagement du musée.

Bonne nuit.

Anonyme a dit…

Précision, il y a 2 itinéraires possibles pour le musée (et le jardin des plantes) : celui "à niveau" longe la place et passe devant la Chapelle de l'Oratoire avant de rejoindre la rue Clémenceau (trottoir, passages piétons, pas d'escalier), l'autre fait emprunter le cours St-Pierre vers le sud, sauf que sur le cours St-Pierre, derrière la cathédrale, il y a ensuite un mât qui indique de tourner à gauche pour rejoindre la rue Clémenceau par les marches. Visiblement, ce mât a échappé à votre vigilance. Et il y en a un autre à l'angle place de l'Oratoire / rue Clémenceau.

Toujours pareil, avant de baver, vérifier.

Sven Jelure a dit…

Le mât qui figure sur ma photo est celui qui se trouve derrière la cathédrale. Le panneau indique comme direction l'axe du cours, c'est-à-dire plein Sud. Comme vous disiez, avant de baver...