mercredi 7 octobre 2015

Bolopoly (28) : Les adhérents ne se bousculent pas au portillon de la SoNantes

Les promoteurs de la SoNantes avaient pour objectif de signer 3.000 entreprises adhérentes en trois ans – dont 150 dès la fin avril 2015*. Dans ce genre d’affaire, on annonce en général des chiffres très inférieurs à ceux qu’on devrait raisonnablement réaliser, histoire de pouvoir se targuer ensuite d’un succès colossal.

De fait, pour une initiative portée par Nantes Métropole, la ville de Nantes, le Crédit Municipal de Nantes, la Chambre des métiers et de l’artisanat de Loire-Atlantique, la Chambre de commerce et d’industrie Nantes Saint-Nazaire et la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS) dans une ville qui compte 25.000 établissements économiques, viser un score de 0,6 % d’adhérents pour commencer était plutôt mesquin.

Où en est-on au bout de six mois ? À 112 adhérents !

Et cette grande famille a des côtés tuyau-de-poèle. SoNao, créée par le Crédit municipal (avec une enveloppe de 2 millions d’euros) pour gérer la SoNantes en fait partie. Et aussi sa petite sœur La SoNantaise, association destinée à faire de l’animation autour de la monnaie locale. On se demande bien pourquoi puisqu'elles n'ont rien à vendre.

Pas moins de trois enseignes de la SPL Le Voyage à Nantes ‑ Les Machines de l’île, le château des ducs de Bretagne, Nantes Tourisme ‑ sont aussi du nombre. Et puis différentes organisations subventionnées ou obligées des collectivités locales sous une forme ou sous une autre comme la CRESS, la SEMMIN, l’Institut Kervégan, ADT, le CCO, Plein centre, Le Nid, L’Absence… Des fournisseurs, aussi, comme l’agence de communication Scopic, qui a pour clients la ville de Nantes, Nantes Métropole, la région, l’ORPAN, la SAMOA, et… la SoNantes elle-même.

Ainsi, quand la municipalité nantaise dit que le coût de la SoNantes se borne aux 2 millions d’euros investis par le Crédit municipal dans SoNao, il convient d’ajouter à ce budget un paquet appréciable de cotisations payées en dernière analyse par les Nantais mais qui ne leur apportent rien – en bref, du gaspillage.
_____________
* Cet objectif de 150 entreprises à fin avril était déjà en baisse par rapport aux espérances antérieures qui étaient, d'après Pascal Bolo cité par Les Echos, de démarrer avec 250 à 300 entreprises adhérentes.

(Modifié le 16 octobre 2016)

13 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous devriez aussi vous intéresser aux liens et financement de la Cantine Numérique par Nantes Métropole, de ses rapports avec une association Atlantic 2.0, le tout infiltré par le Parti Socialiste et la clique municipale. De nombreux responsables sont des supports affichés de Joanna Rolland ou du veau sous la mère Clergeau. Comment se faire financer un voyage entre copains des voyages à Dublin ou à la Silicon Valley grâce à l'argent public. J'ai interrogé les services de Mme Rolland deux fois sans aucune réponse.

Anonyme a dit…

@anonyme 1

Je crois que vous avez donné un coup de pied dans la fourmilière. À la requête Atlantic 2.0 Nantes Silicon Valley, le résultat suivant s'affiche :

6 startups nantaises à la découverte de la Silicon Valley

Mais la page est inaccessible !!!


Anonyme a dit…

Précision : requête faite sur le moteur de recherche DUCKDUCKGO

Sur GOOGLE, elle est tout simplement infructueuse, aucune page n'approche de près ou de loin une équivalence....

Michel a dit…

La page est dans le cache de Bing

6 startups nantaises à la découverte de la Silicon Valley

http://cc.bingj.com/cache.aspx?q=&d=5062256041529021&mkt=fr-FR&setlang=fr-FR&w=YArN-9R7btT-DG1vlcjDw90XTcHs8w55

Anonyme a dit…

@Michel,

Et pour les non-initiés aux subtilités du Net, on fait comment ? Nous cacherait-on quelque chose, des informations qui ne seraient pas cacherout ?

Michel a dit…

Je ne pense pas qu'il y ait eu une censure de l'article, en fait le site où il se trouvait (www.entreprenantes.com) n'existe plus, donc tout son contenu n'est plus accessible...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Vous avez une source pour l'objectif des 500 entreprises au bout d'un an, car bolopoly me dit que ce n'est pas vrai ...
Meci

Anonyme a dit…

@Anonyme précédent

Hier ou avant-hier sur TéléNantes ou F3 PDL, il a été évoqué ce chiffre fantaisiste de 500 abonnés. Voilà pour les sources fiables, hum hum ...

Sven Jelure a dit…

@ anonyme de 12:12
Merci d’avoir attiré mon attention sur ce point. Je n’ai sûrement pas inventé ces 500, mais je ne retrouve pas l'origine de ce nombre dans l’instant et je n’ai pas le temps de fouiller davantage dans une documentation pas toujours bien organisée je l’avoue. Donc, je modifie le début de mon article. Je supprime la phrase d’origine : « Les promoteurs de la SoNantes avaient pour objectif de signer 500 entreprises adhérentes la première année » et je la remplace par : « Les promoteurs de la SoNantes avaient pour objectif de signer 3.000 entreprises adhérentes en trois ans – dont 150 dès la fin avril 2015 », avec des liens actifs pour permettre au lecteur (et à vous-même) de se reporter aux déclarations d'origine.

Sven Jelure a dit…

@ anonyme de 12:30
Pas fiables, TéléNantes et F3 PDL ? Je vous laisse la responsabilité de cette appréciation ! Ce chiffre que vous jugez "fantaisiste" a aussi été publié par 20 Minutes.
Si ce chiffre est fantaisiste, c'est sans doute par excès puisqu'il est censé comporter 120 entreprises adhérentes, alors que l'annuaire SoNantes n'en compte en réalité que 115.

Anonyme a dit…

L'@Anonyme de 12h30 à Sven Jelure.

Votre propos est l'exacte substance du mien. Nous sommes donc d'accord sur la "fiabilité" du nombre 500 repris par les médias précités, vous l'avez seulement complété en rajoutant 20 minutes Nantes

Anonyme a dit…

Heu oui, n'ai pas été clair ! Je parlais du nombre 500 comme chiffre fantaisiste d'ores et déjà atteint et non comme objectif, ce dernier étant incontestable.

Anonyme a dit…

Merci
Quand j'aurais 5mn je fouillerai aussi sur le net pour trouver la source de l'objectif de 500 en un an que jai deja entendu aussi.
@f