samedi 23 janvier 2016

Panneaux municipaux : un quart de tour en six mois

On s’était moqué ici, au mois de juin, de certains des panneaux indicateurs pour piétons semés à travers la ville. En particulier d’un panneau planté cours Saint-Pierre et censé indiquer la direction du jardin des plantes et du « musée des beaux-arts » [sic]. Hélas, le panneau pointait plein Sud, c’est-à-dire vers Beaulieu et la tour Lu !

Cela avait suscité un commentaire aigre-doux d’une plume probablement municipale mais assurément mal informée : « sur le cours St-Pierre, derrière la cathédrale, il y a ensuite un mât qui indique de tourner à gauche pour rejoindre la rue Clémenceau par les marches. Visiblement, ce mât a échappé à votre vigilance. » Et l’auteur de ponctuer victorieusement son texte par : « Toujours pareil, avant de parler, vérifier » !

Des fois, ça serait bien aussi de vérifier avant d’écrire. Mais mieux vaut tard que jamais : depuis peu, le panneau a été corrigé. Désormais, il prescrit en effet de « tourner à gauche pour rejoindre la rue Clémenceau par les marches ». Il suffisait pour cela de trois coups de tournevis et d’une rotation à 90°. Il a fallu six mois. Six mois et combien de touristes égarés ?

Certes, il aurait été bon d’en profiter pour nettoyer le mât qui supporte le panneau, et de corriger le texte, car les arts ne sont plus beaux, le nom officiel du musée est « Musée d’Arts », mais chaque chose en son temps...

12 commentaires:

Anonyme a dit…


Un quart de tour, c'est un quart de révolution... gageons que les gardes rouges auront plus d'un quart de rouge pour digérer le réformisme local au quatre quarts libéral, et les quatre-quatre plus d'un quart de place de parking pour digérer leurs impôts !
(la politique est compliquée...)

Anonyme a dit…

Bonjour,

Le panneau en question, bien orienté au départ, avait été poussé ensuite dans la mauvaise direction par les forains, comme chacun sait propriétaires du Cours. Comme le cours est à eux, ils ne risquaient pas de prendre la peine d'en avertir Nantes Métropole.

En conséquence, après avoir repositionné le mât selon leur desiderata, nous avons décidé de placer 24h/24h un policier municipal au pied de chaque mât de signalétique piétonne du centre-ville afin que cela ne puisse se reproduire nulle part.

Bonne fin de journée,

Cordialement.

PS : merci de prendre la peine d'intégrer l'ironie du propos avant toute réponse mesquine.

Sven Jelure a dit…

Je vois en effet qu'il y a de l'ironie dans l'accusation portée contre les forains (on ne prête qu'aux riches) ! La fête de printemps a été installée sur le cours Saint-Pierre du 24 mars au 19 avril 2015. Il aura donc fallu non pas six mois comme je l'écrivais mais au moins huit mois pour que le panneau soit redressé alors que j'avais signalé sa mauvaise orientation dès le mois de juin.

Anonyme a dit…

Vous ne maitrisez pas les contraintes liées à la gestion de l'espace public. Vous faites juste votre fiel sur les problèmes que vous constatez sans prendre la peine de toujours vous demander qui peut en être à l'origine.

Le budget de fonctionnement a été fortement réduit au bénéfice des investissements mais je pense que vous le savez. Si le panneau a été réorienté récemment, c'est probablement lié au déblocage annuel des crédits associés. Concernant le musée d'Arts de Nantes, les panneaux piétons et routiers seront changés pour l'inauguration du Musée d'Arts de Nantes. A ce propos, vous avez + de chance d'aller sur le site web du "musée des beaux arts de Nantes" que sur le site web du "musée d'Arts de Nantes". Je vous laisse vérifier. C'est du au fait que le changement de nom n'est officialisé qu'à la réouverture de l'équipement en question, ce qui doit d'ailleurs constituer une règle générale.

Bref, pour cette histoire de panneau mal orienté, je vous confirme qu'il s'agissait d'une action des forains et pas d'une bourde d'un agent public incapable de s'orienter dans l'espace quand il s'agit de réceptionner les travaux du prestataire, qui avait fait correctement son travail lors de la pose du mât et du panneau. Il est arrivé parfois que ce soit les employés des entreprises qui se trompent sur d'autres cas. Ce n'était pas le cas ici.

Bonne soirée.

Sven Jelure a dit…

Hola ! Cette "histoire de panneau mal orienté" soulève des émotions disproportionnées ! Au passage, on apprend que les panneaux vont être changés pour tenir compte du nouveau nom du musée. Le nom n'a pas été "officialisé" ? N'empêche qu'on le trouve un peu partout, y compris sur le site www.museedesbeauxarts.nantes.fr. Il figurait sur le site www.nantes.fr bien avant la pose des panneaux piétons. Au lieu d'aller poser des panneaux portant l'ancien nom, n'aurait-il pas été plus économique d'attendre cette "officialisation" pour poser des panneaux portant le nom définitif ? On a préféré fabriquer et poser des panneaux inutiles (puisque le musée était fermé) quitte à devoir les refaire au bout de deux ans ! On comprend qu'il ait fallu augmenter le budget des investissements...

Anonyme a dit…

De la répartie et du grand art... du grand Sven !

Malheureusement, vous allez peut-être tarir un peu trop vite une des rares contributions contradictoires et nécessaires à votre blog !

Sven Jelure a dit…

Merci, et... vous avez raison. Que voulez-vous, on ne se refait pas...

Anonyme a dit…

Au moment où la commande des panneaux a été lancée, histoire de penser à ceux qui osent la curiosité d'observer le musée de l'extérieur, l'appellation "musée d'Arts de Nantes" n'existait pas. Désolé de tempérer votre enthousiasme. Et encore une fois, cette appellation ne sera officielle qu'à la réouverture du musée. Le musée des beaux arts deviendra le musée d'arts de Nantes à son inauguration, point. Vous utilisez la com' projet pour noyer la légèreté de vos griefs sur les articles que vous avez consacré sur la signalétique piétonne. Ne vous inquiétez pas pour le budget d'investissement, le remplacement des panneaux avec la nouvelle appellation était prévu et pris en charge dans le cadre de l'opération de réhabilitation du musée. Cette histoire a toutefois le mérite d'apporter la confirmation que vous êtes capable d'affirmer des choses fausses ou au mieux parcellaires pourvu qu'elles produisent effet auprès de vos admirateurs échaudés. Bonne nuit :-)

Anonyme a dit…

Nan, nan, je ne suis pas un admirateur béat de ce blog. Je considère celui-ci pertinent sur certains sujets mais agaçant voire d'un intérêt limité sur beaucoup d'autres...

Néanmoins l'émoi suscité avec ce panneau indicateur est jubilatoire !

Anonyme a dit…

Vous êtes gentil mais ce n'est pas moi qui ait considéré ce sujet suffisamment important pour prendre la peine d'en rédiger 2 articles :-D




Sven Jelure a dit…

Au moins, on aura appris quelque chose sur la gestion municipale -- et si tout est pareil, on aura aussi compris pourquoi les impôts locaux sont élevés (je ne m'inquiète pas pour le budget d'investissement, je m'inquiète d'avoir à le payer). Au fait, j'ai consacré à ce sujet 2 articles sur 719, c'est dire l'importance colossale qu'il présente à mes yeux.

Anonyme a dit…

Deux articles !? Seulement quelques lignes de commentaire sur un sujet, certes sans intérêt... Mais notre hôte a réussi le tour de force de transformer un post insignifiant en une franche rigolade, cela grâce à vos réactions et révélations...