mercredi 13 juillet 2016

Qu’allaient-ils faire dans cette Maker Faire ? (6) Format Mini

Pierre Orefice se dit ravi : La Maker Faire de Nantes a enregistré 6 106 entrées en trois jours, du 8 au 10 juillet. Il annonce son intention de recommencer l’an prochain. Maker Media, Inc., créateur des Maker Faire®, s’en réjouira certainement mais pourrait imposer un recadrage.

Cette entreprise commerciale qui vend sa formule sous licence à des organisateurs d’événements du monde entier a fixé des règles destinées à protéger la valeur de sa marque. En particulier, elle distingue les Maker Faire à part entière (Featured Maker Faire), et les Mini Maker Faire, plus modestes. En 2016, une trentaine de Maker Faire auront été organisées dans le monde, et environ deux cents Mini Maker Faire – la piétaille.

Avec 6 106 entrées, la Maker Faire de Nantes fait moins bien que la Maker Faire de Paris, 65 000 visiteurs, mais mieux que la Mini Maker Faire de Saint-Malo, 2 500 visiteurs. Est-elle plus proche de l’une ou de l’autre ? Et surtout, répond-elle aux normes assez strictes fixées par Maker Media ? Clairement pas. Une vraie Maker Faire doit attirer au moins 10 000 visiteurs. Au-dessous, c'est Mini. « Si votre envergure/taille est supérieure [à 10 000 visiteurs] veuillez poursuivre votre demande de candidature et indiquer dans le formulaire que vous désirez envisager notre programme Featured Faire », précise Maker Media.

Conclusion : si Nantes a obtenu le label Maker Faire au lieu de Mini Maker Faire, c’est que les organisateurs comptaient sur un minimum de 10 000 visiteurs. Avec 6 106 entrées, l’objectif est manqué à 40 % près. Pas sûr que Pierre Orefice soit aussi ravi qu’il le dit. Et pas sûr, si l’expérience est renouvelée l’an prochain, que Nantes évite la relégation au format Mini. 

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Et sans campement d'artiste (la pseudo BurningMan avec 3 ballons et une danseuse !) et Kumo l'année prochaine, la fréquentation risque de fortement chuter !

Cyril44 a dit…

Quand j'ai vu les tarifs à l'entrée (plus de 10€ !!!!), j'ai regardé un peu à travers les barrières ce qui était largement suffisant pour voir ce qu'il y avait à l'intérieur c'est à dire quasiment rien !
De plus, malgré Kumo, ce n'était pas la foule pour entrer...

Ou comment un événement qui aurait pu être très attractif pour les entrepreneurs a été englué dans les profondeurs abyssales entrainées par la mauvaise publicité des machines situées juste à côté !