mercredi 1 février 2017

La nouille qui se fait encore plus grosse que l’Éléphant

Bingo ! Les Machines de l’île ont vendu 665.000 billets en 2016, a assuré Pierre Orefice à Presse Océan. Sophie Trebern et Stéphane Pajot ont fidèlement reproduit ce score, encore plus élevé que celui annoncé à 20 Minutes début janvier, qui n’était « que » de presque 660.000.

Vus dans le rétroviseur, d’ailleurs, les chiffres des Machines paraissent toujours plus gros. Près de 8.000 personnes ont participé à la « Nantes Maker campus » en juillet dernier, lit-on dans Presse Océan. Un bilan à la louche plus flatteur que les 6.106 visiteurs très exactement revendiqués par le même Pierre Orefice en juillet dernier dans un entretien avec François Chrétien publié par Ouest France. Le campement d’artistes organisé à cette occasion « a rassemblé plus de 200 000 personnes » ; en juillet, toujours selon Ouest France, le patron des Machines n’en avait vu qu’entre 80.000 et 100.000.

« La grande surprise a été ces deux vidéos virales de l’Éléphant qui ont fait 30 millions de vues aux États-Unis », assure aussi Pierre Orefice. Où les trouver ? Presse Océan ne l’indique pas. Une recherche sur le web ne révèle que deux vidéos à gros scores publiées en 2016, toutes deux sur le site Insider Travel, l’une le 27 septembre, l’autre le 1er octobre. La première a totalisé à cette heure 11.243.822 vues. Et la seconde 11.243.822. Égalité donc. Et pour cause : il s’agit de la même vidéo publiée deux fois. Même en comptant double, ça ne fait encore pas 30 millions. Mais les choses se présentent bien pour 2017 puisque la vidéo a été à nouveau publiée le 19 janvier.

Ce score, on l’a déjà dit, est typique d’Insider Travel, qui n'est surpassé sur le net que par National Geographic. Et cela reste vrai même pour les sujets les plus improbables. Une vidéo sur « la manière la plus sympa de manger des nouilles » postée elle aussi le 27 septembre en est à 20.895.045 vues (ou faut-il dire « presque 63 millions de vues », sachant que cette vidéo a été mise en ligne trois fois l’an dernier ?). Hors Insider Travel, les scores des Machines sont loin d’être aussi copieux, on en trouve maint exemple sur YouTube. Mais c’est compter sans la magie du verbe oreficien : soyons audacieux, voyons double. Ou triple.
__________

Mise à jour à l'intention de ceux qui se demanderaient pourquoi Les Machines veulent changer le moteur de l’Éléphant :

30 commentaires:

Anonyme a dit…

@Sven,

Si vous avez des sources sur le coût et le financement forcément exceptionnel pour la petite sauterie de pré-localisation en carrière de Misery pour les 10 ans du nénéphant ?

http://m.presseocean.fr/actualite/nantes-les-10-ans-des-machines-seront-fetes-dans-la-carriere-de-misery-30-01-2017-217307

Sven Jelure a dit…

Non, mais je suppose que le conseil métropolitain sera appelé à verser une subvention, comme l'an dernier pour la Maker Faire.

Anonyme a dit…

Thomas Pesquet au dessus de nos têtes et bien inspiré dans son commentaire "Ici, Nantes : depuis l’espace, on devine la forme d’une ville... à son réseau de rues illuminées"

https://www.flickr.com/photos/thom_astro/32598434375/

Anonyme a dit…

Sans rapport bien sûr avec l'objet de votre billet, mes plus plates escuses. Juste pour les amoureux de Nantes-la-Belle....

Anonyme a dit…

Notre grosse bestiole, équipé d'un moteur diesel de 420cv, va passer en mode hybride, peut-on lire dans la presse locale. L'éléphant était donc fichtrement polluant, à l'instar de nos vaches productrices de méthane. Le domaine automobile m'étant parfaitement exotique, j'ignore à combien de voiture cela équivalait. Pas mal, sans doute...

Anonyme a dit…

@nonyme précédent

En période d'affluence : 300 litres de gasoil par jour...

Anonyme a dit…

A Anonyme de 6h29 : Ne dites pas n'importe quoi. L'éléphant consomme 14 litres à l'heure.

Sven Jelure a dit…

Les chiffres des Machines de l'île tombent rarement juste...

Anonyme a dit…

Le nénéphant qui consommerait trois fois moins qu'une chargeuse (disons de taille moyenne et sur une journée de 8 heures) vous vous mettez le doigt dans l'oeil ! Une telle sobriété n'est tout simplement pas possible...

Anonyme a dit…

Une fois n'est pas coutume aux Machines, on minimise les chiffres... Peut-être est-ce un moteur WV ?

Anonyme a dit…

Je ne savais pas qu'au Café du Commerce, vous étiez spécialistes en consommation de carburant d'éléphants mécaniques et en propulsion hydrostatique... Mais pardon, vous devez avoir de meilleurs renseignements que les pilotes de l'éléphant. A la votre!

Anonyme a dit…

Pas besoin d'être ingenieur ou client du café du commerce : quelques notions de mécanique et d'hydraulique suffisent LARGEMENT à estimer la consommation du nénéphant

Sven Jelure a dit…

J'avoue mon ignorance en la matière. Y a-t-il une telle différence entre 300 litres par jour et 14 litres à l'heure ? 14 x 24 = 336, non ? Evidemment, si l'on ne compte que les heures de fonctionnement, c'est autre chose. Anonyme de 17:19 hier, êtes-vous sûr que la référence à une chargeuse est pertinente ? L'éléphant est peut-être aussi lourd qu'une chargeuse, mais il roule à 1,5 km/h sur terrain plat et ne lève rien d'autre que sa trompe. Ses besoins en énergie devraient donc être modestes. Déjà, 14 litres à l'heure paraît une consommation colossale. Compte tenu de sa vitesse, ça fait du 933 litres aux 100.

Anonyme a dit…

@Sven,

Ici, ce n'est pas la vitesse de déplacement qui détermine la consommation du moteur (bien que non négligeable) mais le volume d'huile mis en oeuvre au bon fonctionnement de l'engin !

Serais-je, comme les communicants des Machines, sujet à gonfler les chiffres ?


@nonyme michel

OK ne connaissant pas exactement les caractéristiques du nénéphant notamment les performances du groupe hydraulique, la longueur des tuyauteries rigides, le diamètre des flexibles, etc... Je descendrai jusque 240 litres par jour. Cela ne fait donc que le double de la consommation affichée par le constructeur que vous représentez.

Allez un effort de votre côté, réévaluer honnêtement le chiffre avancé, faisons une moyenne haut-basse de ce que nous avançons et nous devrions trouver un terrain d'entente, hein !?

Anonyme a dit…

@Sven

...au bon et beau fonctionnement de l'engin. Peignes et capillarités sont du bel ouvrage, je m'incline devant ce qui s'apparente à de l'art ! En effet, Il n'y a pas que la trompe à "innerver" d'où la mise à jour photographique de votre billet ?

Le panache noire nous renseignerait-il (un peu) sur le rendement et la nécessité d'un moteur de 420 Cv (une paille) pour faire de notre nénéphant un mammifère à huile tiède ?

Anonyme a dit…

"400 personnes par heure, 4000 par Jour dans l'Arbre aux pigeons" selon Oréfice à l'instant sur FBLO. Là je déclare forfait, mes capacités de calcul et de raisonnement ne fonctionnent pas dans la 4ème Dimension !

Anonyme a dit…

C'est possib' ça ?

4 millions de billets vendus aux Machines en plus ou moins 10 ans soit environ 1000 billets vendus par jour !? Ma Doué ! Que le Diable m'e........ !


http://m.20minutes.fr/nantes/2010207-20170207-nantes-machines-ile-vendu-plus-4-millions-billets-depuis-2007?ref=https%3A%2F%2Ft.co%2FnfqRnMr6NZ

Anonyme a dit…

j'étais un troll et j'avais un blog et j'étais content de moi.
j'écrivais des articles et j'avais mes groupies.
On aimait bien dauber sur les autres, on était champion des chiffres.
J'étais un fin limier, je démasquais les imposteurs, c'était moi le zorro de Nantes.
J'avais un gros projet de vie, j'avais un blog de troll.
J'aimais pas les portes ouvertes, je les enfonçais.
J'aimais pas les chats, je les étranglais par la queue.
J'étais un troll c'était pas de bol !

Sven Jelure a dit…

Pas mal, mais votre texte contient une confusion lexicale.
Un "troll", selon le Wiktionary, est un "internaute postant sur des forums et autres espaces de discussion des messages provocateurs". Le troll n'est donc pas celui qui a un blog mais celui qui profite des blogs des autres pour poster des messages provocateurs. Comme vous dites, "pas de bol", mais tout le monde peut se tromper !

Anonyme a dit…

Cher Sven, au moins apprenons-nous que votre connaissance de l'internet et de son jargon est toute relative. Vous n'êtes pas loin d'être démasqué ! Mais vous savez déjà utiliser google pour retrouver le sens d'un mot, tout n'est pas perdu !
Le plaisir non feint avec vous, c'est que vous honorez tout commentaire par une réponse, comme un troll le fait sans fin. Vous êtes un sacré polémiste !
Mais Sven et troll sont bien deux noms d'origine scandinave : tout s'explique.
Gros bisous !

Sven Jelure a dit…

Cette fois, je ne vous renverrai pas le compliment : vous êtes un médiocre polémiste ! Répondre à une réponse sur un commentaire tout en disant que le troll, c'est celui qui répond, voilà qui n'est pas très malin. (Sans parler d'un soupçon de racisme anti-scandinave...)

Anonyme a dit…

Ca aurait plus d'allure en alexandrins avec des rimes.

Étrangler des chats par la queue? Curieuses mœurs.

Anonyme a dit…

il se mit à souffleter l'indigent intern'hôte !
Point d'hospitalité à son égard : Ce ne serait pas un pote !
il n'avait pas compris la "satire", le regard non conformiste de Sven :
Ce vilain troll était trop plein de haine :-(
En plus : "c'est celui qui dit qui y est."
Non décidément : ce Sven quel benêt

Anonyme a dit…

@nonyme précédent

vos attaques contre Sven seraient acceptables si vous aviez de l'humour... et des arguments !

Anonyme a dit…

Tiens, un groupie.
Restons groupir alors !

Anonyme a dit…

Quel avantage d'avoir la disposition pleine et entière de son emploi du temps pour rimer, mais point en douze pieds.

Retraité ou fonction métropolitaine?

Anonyme a dit…


En hommage à l'anonyme du 8 février 2017 à 21:56...

Quoi ! Il faudrait alors boire toute la ciguë,
Pour réparer les tords des arguments massue ?
Et quitter la table alourdie d'amphores,
Pour laisser les fables doucement éclore...

Quoi ! Voilà donc un Sven trop peu acceptable
Qui parfois vous peine... l'horrible comptable !
Ces beaux discours brumeux, hallucinogènes,
Ces bons chiffres fumeux, à quoi ça vous mène ?

La courte mémoire sauve du désaveu :
On cache dans l'armoire tout ce que l'on peut.
La presse complice est notre éteignoir.

Souffrez, souffrez alors, que je la compisse,
Attendez, mi amor, ce n'est qu'un prémisse...
Pour la mairie aussi, hachoir ! Équarrissoir !

Sven Jelure a dit…

Un sonnet, même ? Ah ! que d'honneur pour mon modeste blog !

Anonyme a dit…

On est pas au café du commerce, non mais !

Anonyme a dit…

Une vie bienheureuse, un bonheur défini...
La Méforme creuse ses galeries honnies
Dans la masse molle des arguments béats...
Expulsons donc le troll, hors les murs apostat !

Mediapart balance... autre troll sur le net ?
Vous les trouvez rances, ses procès vedettes ?
Le Canard Enchaîné... Café du Commerce ?
Laissez-moi deviner : sommet de bassesse ?

Nantes devient songe de béton populeux,
Une grosse éponge, un délire fâcheux,
Un développement de slogans véhéments,

Un torchon minéral, mal écrit et bâclé.
Las, un compte fatal, un audit éventé...
Voilà le monument vomissant son ciment.