vendredi 13 septembre 2013

Les Machines de l'île au rythme du Carrousel : (1) Sous la barre des 600.000 billets

La fréquentation des Machines de l'île ne devrait pas atteindre les 600.000 visiteurs cette année. « On s'y attendait », a assuré Pierre Orefice à Ouest France, alors qu'il avait plusieurs fois réaffirmé cet objectif.

Celui-ci n'était déjà pas très ambitieux. En tendance, il représentait une baisse de la fréquentation. Démonstration : les Machines ont vendu 505.244 billets en 2012*. Le Carrousel des mondes marins n’a été ouvert qu’à partir du 15 juillet. Il a dès lors attiré la moitié de la fréquentation totale. Bon an, mal an, la fréquentation du premier semestre représente 40 % de celle de l’année entière. Par ailleurs, le Carrousel a reçu en moyenne 2.414 visites par jour entre son ouverture et la fin août 2012. Puisqu’il aura fonctionné toute l’année en 2013, une simple extrapolation des chiffres ci-dessus aboutissait à une prévision d’au moins 630.000 billets pour l’année entière.

Cependant, la fréquentation réelle du premier semestre 2013 justifiait le « On s’y attendait » du patron des Machines. À fin décembre 2012, celles-ci avaient officiellement vendu 1.793.874 billets depuis leur ouverture en 2007. Elles ont célébré leur deux millionnième visiteur le 21 juin. Elles avaient donc accueilli à cette date 206.126 passagers en 2013. En supposant qu’elles aient vendu 3.500 billets chaque jour du 22 au 30 juin (soit le score moyen d’une journée de juillet-août 2012), le bilan du premier semestre serait, au mieux, de 234.126 billets pour le premier semestre. L’application de la règle empirique des 40 % pour cette période donnerait donc environ 585.000 billets pour l’année.

On n’en est même plus là : d’après Ouest France, Pierre Orefice table désormais sur une fourchette de 550.000 à 580.000 billets vendus en 2013. Le recul n’est pas catastrophique, mais il va dans le mauvais sens et contraste avec les résultats plutôt bons de la saison touristique en Loire-Atlantique. On comprend mieux pourquoi Pierre Orefice et François Delarozière ont fait le forcing au printemps pour tenter d’obtenir de Nantes Métropole la commande de l’Arbre aux hérons.
_____________________
* C'est du moins le chiffre officiel, mais le score réel de 2012 demeure incertain. Comme on l’a signalé au mois de juin, les statistiques de fréquentation mises en ligne par Nantes Métropole ne mentionnent que 475.686 visiteurs, soit près de 30.000 de moins ! Marie-Laure Le Pomellec, élue d’opposition, a demandé une explication de cet écart lors du dernier conseil municipal  ; il ne semble pas qu’elle ait reçu de réponse. Par ailleurs, un autre document officiel, le rapport de la DSP, fait état de trois chiffres différents : tantôt 505.244 visiteurs, tantôt 506.791 (total du graphique p. 6), tantôt 505.861 (p. 7). De plus, il parle systématiquement de "visiteurs" quant il faudrait parler de "billets vendus" ; un visiteur achète en moyenne 1,4 billet, de sorte que le nombre réel de "visiteurs" en 2012 est inférieur à 361.000. Il y a toujours eu du flou dans les chiffres des Machines.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci encore pour les infos détaillées, Sven !

Leblanchet a dit…

Voilà un domaine de votre compétence dans lequel vous excellez. Merci pour ces analyses comptables dont l'objectivité implacable renvoie les effets d'annonce et l’esbroufe communicationnelle à leur vacuité.

Sven Jelure a dit…

Merci Anonyme, merci Leblanchet. Dans quelques jours, j'essaie d'analyser les finances !