vendredi 5 mars 2010

Le séquoia verra Nantes en l'an 6000

Interrogée par Guillaume Lecaplain (Presse Océan, 5 mars 2010), la mairie de Nantes, qui ne s'était encore jamais prononcée, assure que les travaux du Mémorial à l'abolition de l'esclavage laisseront subsister le séquoia planté à côté de la Maison de la mer Daniel Gilard, ancienne capitainerie du port. L'arbre pourra donc nous dispenser ses ombrages pendant les quatre prochains millénaires.

L'inaction est une vertu fréquente de la mairie de Nantes ; on est content d'avoir une occasion de s'en féliciter.

Quant aux magnolias voisins, pas d'indulgence : exclus de l'environnement végétal du mémorial, ils devront bien vider les lieux. Mais on en sait (un petit peu) plus sur leur point de chute : ils traverseront juste un bras de Loire pour aller sur l'île de Nantes.

1 commentaire:

Alex a dit…

Au moins à Nantes, on sait transplanter les arbres, et sauver les plus beaux!

Contrairement à St-Nazaire où c'est la tronçonneuse qui dicte sa loi!
Ici point de transplantations.

"Ca coute trop cher" nous dit-on en mairie... ou même carrément "ce n'est pas au point comme technique"...

Ben voyons! Nantes le fait régulièrement depuis 25 ans!

Longue vie au Séquoia nantais.

Alex / NATUR-ACTION