jeudi 11 février 2016

Zadar succède à Bordeaux, Nantes dans les choux

Et voilà le travail ! Le communiqué vient de tomber, dans la foulée de celui du remaniement ministériel. Comme prévu ici-même, Zadar, en Croatie, est élue European Best Destination 2016 devant Athènes et Plovdiv. Nantes ne monte même pas sur le podium.

Comme on l’a dit, si le titre de European Best Destinations (qui n’a rien d’officiel : il est décerné par un organisme privé) peut avoir une petite utilité pour la ville gagnante, il n’en a aucune pour les autres. À quoi ont servi les efforts déployés par le CCO, Audencia, le Marathon de Nantes, les Machines de l’île et pas mal d’autres ? À diriger du trafic vers le site www.europeanbestdestinations.com, un point c’est tout.

Mais le pire n’est pas ce gaspillage de temps et de bonne volonté. Le pire, c’est que Nantes sera une fois de plus comparée à Bordeaux. Bordeaux avait remporté le titre l’an dernier, devant Lisbonne et Athènes. En acceptant d’aligner Nantes au concours cette année, Le Voyage à Nantes courait le risque d’un ridicule public en cas d’échec. Voilà, c’est fait. Encore heureux que les Canaris aient battu les Girondins de Bordeaux…

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Un certain nombre d'internautes qui habitent déjà à Zadar iront cet été en vacance à Zadar... les veinards ! Quelle chance de pouvoir aller là où l'on a envie d'être. Moi, je devrai me contenter d'aller à Nantes, en sortant le matin. Il est vraiment trop moche, ce monde.

Anonyme a dit…

Qui va réellement perdre son temps à comparer le résultat à ce concours, aussi inintéressant qu'inutile, de Nantes et Bordeaux ? À part peut-être quelques blogueurs dans le but de trouver une nouveau prétexte pour critiquer la mairie de Nantes, je ne vois pas.

Sven Jelure a dit…

Et aussi quelques grincheux qui tout en trouvant la critique inutile trouvent nécessaire de la commenter ! Mais je suis d'accord avec vous : le concours était inintéressant et inutile. Et puisqu'il était inintéressant et inutile, n'est-il pas stupéfiant que Le Voyage à Nantes y ait consacré pas mal d'énergie, au risque de se ridiculiser s'il n'obtenait pas le même résultat que Bordeaux l'année d'avant ? Je n'ai pas trouvé un "nouveau prétexte", il est venu tout seul : l'équipe de Jean Blaise a voulu monter une mayonnaise et l'a laissée tourner.

Anonyme a dit…

Non, vous vous méprenez, ce n'est pas la critique de la participation à ce concours que je trouve inutile (car c'est effectivement une perte de temps et d'argent, mais pas d'image, je pense, puisque la portée du résultat est quand même très limitée pour les perdant - comme au sport on ne retient souvent que le vainqueur, et encore ici j'en doute), mais bien le concours en lui-même, et donc la comparaison des résultats entre villes qui peut en découler (comme vous le sous-entendez dans cet article). Cette comparaison de résultat à un concours inutile, vous m'excuserez l'image, ressemble un peu à savoir qui à la plus grosse... voiture.

Sven Jelure a dit…

C'est vrai, seul le vainqueur du concours en tire (peut-être) quelque avantage, tous les autres sont oubliés, et donc il n'est pas fait de comparaison. Quoique... J'envisageais en janvier que la participation à un tel concours puisse être utile localement comme un outil de mobilisation des acteurs locaux. Mais l'effet réel pourrait bien être inverse ! Le FCN ou Audencia, par exemple, sont-ils si satisfaits d'avoir apporté leur caution à une tentative sans grand intérêt dès le départ et ratée à l'arrivée ? Manifestement mécontent d'avoir été entraîné dans l'aventure, Presse Océan a décerné un "carton rouge" au Voyage à Nantes.