samedi 5 décembre 2015

Tentative d'achat de votes à Nantes

Oui, c'était un vrai paquet de biscuits tentateurs qui était déposé tout à l'heure sur la rambarde de la Loire, à l'entrée de la passerelle Victor-Schoelcher... Mais les électeurs mangent-ils de ce biscuit-là ?


3 commentaires:

Anonyme a dit…

Drôle ! On ne sait d'ailleurs comment interpréter ce conseil.
Un adversaire raisonnable (raisonneur) du FN pourrait, bien sûr, être l'auteur de cette installation : "Vous qui n'avez aucune maturité politique (et qui par conséquent allez voter FN), vous feriez mieux de vous abstenir, et aller manger votre goûter loin des bureaux de vote".
Mais un pro-FN pourrait, tout aussi bien, moquer le paternalisme et le mépris dont font preuve les adversaires du parti qu'il soutient, à proximité de la ZIN des Machines (Zone d'Infantilisation Nantaise). Le message serait alors adressé à un bobo muslim-friendly qui revient du marché de la Petite-Hollande, en passant par le pont.
Les partisans du FN utilisant généralement des arguments de bon sens - plutôt virils que subtils - l'installation pourrait néanmoins ne pas être leur fait. Quand à un adversaire PS (raisonneur), la parabole de la paille et de la poutre, sorte de méta-discours du site, pourrait ruiner son argument : les partisans du FN pouvant aujourd'hui se prévaloir d'un réalisme âpre qui est tout sauf naïf.
Une troisième hypothèse : un message radical antifa. "Vous qui prétendez lutter contre la peste brune qui s'étend, en allant gentiment voter, êtes de sacrés bouffons. Ce qu'il faut, c'est un affrontement direct : viril plutôt que subtil ! No pasaran !"
Comme la politique est compliquée... j'espère que l'auteur (les auteurs) du message produira (produiront) un sous-titre entre les deux tours, pour nous éclairer !

Sven Jelure a dit…

Merci pour cette savante et subtile analyse. J'avoue ne pas avoir les éléments nécessaires pour trancher, comme vous, j'espère un éclairage à venir.

Anonyme a dit…

Au regard des résultats de ce premier tour, les nantais engloutissent consciencieusement leurs BN, les sarthois ont avalé beaucoup, beaucoup de rillettes pur porc.

Les bretons pratiquant une entorse à leur régime alimentaire : banquet de pétrolatum pour le village d'Asterix ...

La politique, c'est fantastique.