samedi 9 mai 2015

Bolopoly (24) : mal-en-point d'interrogation

Deux personnages engoncés dans une écharpe rouge. Leur point commun ? « Ils utilisent la monnaie locale ». La campagne de publicité en faveur de la SoNantes est du genre qui attire les sarcasmes des professionnels chaque semaine dans Stratégies. Comme une sorte de campagne institutionnelle pour une institution inconnue qu’on ne chercherait pas vraiment à faire connaître. Alors que sur un sujet de ce genre, il y aurait eu beaucoup à raconter. On sent l’occasion ratée.

On sent surtout le brief bâclé : « il faut montrer que la monnaie locale s’adresse à tous les Nantais… ». Pourquoi pas ? mais pour que ça marche, il faudrait que la monnaie locale soulève déjà l’intérêt. Ou que les deux personnages soient des célébrités. Ou qu’on ait de bonnes raisons de s’interroger sur leur point commun.

Le point d’interrogation ne suffit pas à intéresser à ce point commun. Ce monsieur et cette dame utilisent la monnaie locale ? Ils font ce qu’ils veulent, je ne me projette pas sur eux (je n'ai pas envie de devenir chauve) et l'affiche ne me donne aucune raison de faire comme eux. Et puis leur grosse écharpe n’est vraiment pas de saison. La SoNantes, ça fait suer !

2 commentaires:

Nicolas QUENNEC a dit…

Bonjour,

C'est Hors Sujet par rapport à l'article mais je voulais vous signaler mon site internet "Victor Girard photographe à Nantes en 1900". Sur le site des centaines de photos des années 1900.

C'est ici : http://victorgirard.fr/

Cordialement
Nicolas QUENNEC

Sven Jelure a dit…

Hors sujet mais très intéressant néanmoins. Merci d'avoir pensé à en faire part ici.