jeudi 6 novembre 2014

Bilan du Voyage à Nantes 2014 : (1) pour une intervention de l’ONU

Le Voyage à Nantes avait déjà publié un bilan de la saison 2014 en septembre. Apparemment, ça n’avait pas suffi, ou ça n’avait pas été assez convaincant : il a récidivé en octobre avec un « Bilan de la fréquentation touristique d’agrément de l’agglomération nantaise – saison estivale 2014 » réalisé par l’OTAN.

 L’OTAN ? Ça en jette ! Hélas, il s’agit seulement de l’Observatoire du Tourisme de l'Agglomération Nantaise, qui n'a d'autre existence que virtuelle. Chacun de nous peut créer des Observatoires à sa guise et l’Agence d’urbanisme de l’agglomération nantaise (AURAN), à l’origine de cet OTAN-là, ne s’en prive pas. Elle s’avère même aussi prodigue en observatoires qu’elle l’a été avec les rémunérations versées à son ancien directeur, ainsi que l’a raconté la Chambre régionale des comptes voici peu.

Au fil des années, elle a invoqué l’Observatoire Nantais de l’Immobilier Tertiaire, l’Observatoire du logement locatif privé,  l’Observatoire des Industries Culturelles et Créatives de Nantes/Saint Nazaire, l’Observatoire de l’habitat, l’Observatoire du foncier et de l'habitat autour du site du projet d'aéroport du Grand Ouest à Notre Dame des Landes, l'Observatoire des formes urbaines, l’Observatoire des transports et déplacements, l’Observatoire de la sécurité routière, l’Observatoire du marché foncier rural et agricole, l’Observatoire de l’environnement, l’Observatoire du Plan de Déplacements Urbains, l’Observatoire des modes de vie, des changements socioéconomiques, l’Observatoire des espaces, l’Observatoire photographique des paysages, l'Observatoire Commercial de l'Agglomération Nantaise, et l'on en oublie probablement, faute d'un Observatoire des Observatoires.

Halte aux comités Théodule, vive la simplification administrative : créons une fois pour toutes un Observatoire nantais unifié (ONU), omniprésent et omniscient, omniAuran en un mot, dont l’acronyme n’en jettera pas moins que l’OTAN.

4 commentaires:

Jobarde Rollande a dit…

Porter aux nues les résultats annuels du Voyage à Nantes est devenu au fil du temps le marronnier automnal de Nantes.

Ces chiffres ne bernent que les élus choisis par les nantais pour leur habileté de vide-gousset.

Nantes rame pour tenter de passer pour une city break recherchée. Mais le Puy du Fou l'écrase en terme de fréquentation.

Jules Verne visionnaire reconnu des Nantais avait forgé son jugement sur ceux-ci. Reconnaissons lui un sens aigüe de l'observation.

Sven Jelure a dit…

Merci de suivre les prochains épisodes de cette série de cinq articles. Des fois, on se frotte les yeux en se disant : "mais comment osent-ils ?" Et pourtant ça marche !

Tatave a dit…

Finalement, quoi de mieux que l'autosatisfaction ?...
Les élus nantais en usent et en abusent...mais, ce n'est pas nouveau et, n'étons pas mieux servi que par soi-même ?...

Aredius44 a dit…

Ah ah les plaçous !
Il n'y a pas que le Conseil Economique et Social et Environnemental...

http://lefenetrou.blogspot.fr/2014/12/les-placous-du-conseil-economique-et_15.htmlhttp://lefenetrou.blogspot.fr/2014/12/les-placous-du-conseil-economique-et_15.html

et toutes les couches qui font dans le tourisme ! un peu partout.

Ayant écrit à une station de sports d'hiver, j'ai reçu 4 courrier, de grosses enveloppes qui contenaient presque la même chose, entre la station, l'Office du Tourisme, le comité départemental, le Comité Régional.

Des plaçous, des plaçous !