samedi 30 juillet 2011

Estuaire dans la grisaille

L’Absence est bleue, c’est dans son essence. « Sa couleur bleue la transforme en une balise », insiste le blog maigrichon consacré à cette « œuvre pérenne » d’Estuaire 2009 qui fait aussi office de snack-bar devant la nouvelle école d’architecture de Nantes.


Sa couleur était encore ce qu’il y avait de mieux dans cet édifice patatoïde, moche mais merveilleusement placé (et où l’on pratique, il faut le dire, des tarifs raisonnables).

Or voilà que l’Absence est devenue grise. Comme on n’ose croire qu’un ravalement soit déjà nécessaire au bout de deux ans, il faut bien penser que le changement est délibéré. Il est d’ailleurs en phase avec la météo de cet été et l’architecture de l’île de Nantes. Avec ce changement de couleur, l’Absence a fait un grand pas vers le néant.

1 commentaire:

Leblanchet a dit…

la réponse à lire dans Ouest France : la sous-couche grise a permis de repeindre l'Absence dans sa couleur originale.

Probablement que la couche originale n'était pas aussi pérenne que prévue