dimanche 8 janvier 2012

Nantes is not the second city of the Web

Nantes est la seconde ville du Web en France ! assure Jean-Marc Ayrault, caractères gras et point d’exclamation compris, dans le message de vœux publié sur son blog. Il en dit trop ou pas assez : on aimerait savoir quel classement (nombre d’internautes ? nombre de sites ? trafic en ligne ? chiffre d'affaires ?) établi par quel organisme justifie cette affirmation. Mais rien, pas le moindre palmarès du moindre comité Théodule…

En nombre de résultats fournis par une recherche sur Google, « ville de Paris » arrive largement en tête des villes françaises*. Mais la ville de Nantes n’est pas seconde : elle est devancée par Lyon et Marseille, et ne précède Nice et Bordeaux que d’un cheveu. Avec Bing, les résultats sont du même ordre. Pas mal quand même.

Hélas, si l'on abandonne l'étroite perspective franco-française pour interroger le web anglophone, il en va autrement. Une recherche sur « city of Nantes », avec 661.000 résultats, place Nantes derrière Lyon, Marseille, Strasbourg, Toulouse, Lille et Nice. Damned!
________
* Une recherche sur « Paris » donnerait des résultats déformés par la Française des Jeux et autres sites de paris, tandis que les scores de Marseille, Bordeaux ou Strasbourg seraient gonflés par le savon, les vins et les saucisses...

Aucun commentaire: