vendredi 10 octobre 2014

Lobbying pour NDDL (12) : le début de la fin

Quand Le Canard Enchaîné sort une information fracassante, c’est souvent que quelqu’un dans les hautes sphères la lui a communiquée. Que cherchait donc celui qui lui a remis la demande de permis de construire déposée par Vinci pour Notre-Dame-des-Landes ? Sûrement pas à relancer le projet ! L’article paru ce mercredi est un grand pas de plus vers son enterrement. En révélant que l’aéroport en projet serait plus petit que l’aéroport existant, il ne donne pas seulement des armes aux adversaires du projet : il ridiculise ses partisans qui affirmaient que Nantes Atlantique était trop petit.

La réponse de Vinci publiée ce matin dans Presse Océan n’arrange rien. Le bâtisseur allègue une nouvelle génération d’aéroport avec « deux modèles d’infrastructure totalement différents ». Mais comme les avions et les passagers auront toujours besoin de pistes, de parkings, de halls, de comptoirs, de passerelles, etc., si l’on en met moins à NDDL, c’est qu’il y a de la marge à Nantes Atlantique. Incontournable !

« C’est un projet évolutif », assure Vinci, qui insiste : « on sait déjà que la fréquentation ne sera pas la même entre aujourd’hui et sa mise en service ». Qu’est-ce à dire ? Qu’on a prévu d'annoncer, à un moment quelconque entre aujourd’hui et la mise en service, que l’aéroport prévu est déjà trop petit et doit être agrandi ? Cela rappelle ce que l’association Contribuables associés écrivait il y a deux ans : « le projet ne prévoit, bizarrement, aucun dépassement de budget… Or, dans ce genre de gros projets d’infrastructure, le prix initial est quasiment toujours sous-estimé, et les dépassements de budget (à la charge des contribuables bien sûr) atteignent facilement 30 à 35 % ». Un tel dépassement est en filigrane dans ce que dit Vinci.

On se rappelle l’ultime argument des partisans de l’aéroport : s’il ne se faisait pas, il faudrait dédommager Vinci. Sans nul doute, il y aura un bras de fer sur ce sujet. La révélation du Canard Enchaîné fragilise clairement la position de Vinci. De là à imaginer qu’elle n’est peut-être pas innocente…

Retrouvez les épisodes précédents de « Lobbying pour NDDL » :

16 commentaires:

Anonyme a dit…

L'indéfectible soutien au nouvel aéroport, de la part de J.- M. Ayrault et J. Auxiette, ne peut s'expliquer que d'une façon : les deux hommes ont été enlevés, il y a de cela plusieurs décennies, par des extraterrestres - avant même de débuter leur carrière politique. Les aliens ont probablement rapté de nombreux autres humains avant de nous les renvoyer métamorphosés. Les malheureux ont été entièrement moulés, afin de créer une enveloppe de chair destinée à camoufler l'aspect répugnant (à nos yeux) des sauriens de l'espace. Ils sont parmi nous, ils occupent des postes à responsabilité, mais ils ne sont pas humains. Un monstre sidéral habite leur corps dupliqué. Leur mission : créer des pistes d'atterrissages, légèrement éloignées des grandes villes, pour faciliter un débarquement massif mais discret... Hypothèse complotiste farfelue ? Les révélations du Canard viennent étayer, hélas, mes affirmations. Il serait grand temps d'ouvrir les yeux ! Les innombrables témoignages ne peuvent plus être traité avec mépris : des OVNI nous survolent constamment. Qui peut être assez naïf pour croire qu'un nom comme Vinci a été choisi au hasard ; il s'agit du signe de ralliement d'une effroyable diaspora intergalactique ! Même la presse régionale, pourtant noyautée, a été obligée d'en faire écho... On organise des "repas ufologiques" pour traiter scientifiquement du péril...
Du reste, on voit bien, en fixant longuement le visage de certains dirigeants, que quelque chose ne va pas : en vieillissant, le camouflage semble se défaire, l'entropie gagne la chair contrainte. Le lézard affleure sous le visage marmoréen de J.- M. Ayrault, la décomposition menace J. Auxiette... Ils sont alors obligés de prendre du recul, de partir à la retraite...
Restons vigilant, de nouvelles créatures les ont déjà remplacés. Merci encore à la Méforme pour son travail : nous nous comprenons, nous aussi, à demi-mots.
Jamais, au grand jamais, nous ne laisseront des sauriens iridescents se repaître de la chair de nos enfants !

Sven Jelure a dit…

Merci pour cette thèse séduisante et solidement étayée. Le Da Vinci Ufologue explique bien des choses en effet. Et si les aliens ont pu enlever MM. Ayrault et Auxiette avec une telle discrétion, cela prouve bien que leurs aéronefs n'ont pas besoin d'un vaste terrain pour atterrir. Ce qui explique du même coup la modicité de leur projet d'aéroport. CQFD !

Anonyme a dit…


V.I.N.C.I. : Volonté d'Institutionnalisation des Nuisances Contre les Individus ?

Anonyme a dit…

Au-delà de l'évocation de la conquête romaine (le mot de César), et de celle d'une intelligence supérieure (Léonardo), je pensais à V.I.N.C.I. pour : Venue Imminente de la Nation Céleste Invasive...
Mais il y a quand même quelque chose de rassurant : les défaillances des camouflages organiques. L'équilibre des tissus prothétiques semble difficile à maintenir dans la durée : ils deviennent sec et se rétractent (le cas Ayrault) ou se développent de manière anarchique (le cas Auxiette). La technologie alien a ses limites, elle aussi. Une fusion de nos ADN respectifs (humain et reptilien) semble également problématique ; cette solution aurait été privilégiée sinon, plus élégante, plus sûre... Il nous faut cependant attendre plusieurs dizaines d'années avant de pouvoir repérer les intrus, ce qui leur donne plusieurs longueurs d'avance. On pourrait alors se concentrer sur les morphotypes : un coup trop long, surmontée par une tête ronde sous-dimensionnée, par exemple, devrait éveiller notre méfiance. D'autres configurations atypiques aussi. Bien sûr, il ne faut pas stigmatiser ; on sait trop peu de choses. Les Sauriens Iridescents ne sont peut-être eux-mêmes qu'une sous-espèce extraterrestre, parmi de nombreuses autres...
On devrait également s'interroger sur la multiplication des parades de rue (Royal de Luxe) et des manèges (Les Machines). Ces gadgets n'ont à l'évidence aucune réelle utilité économique ; la professionnalisation a coupé leurs concepteurs de la société civile réelle. Ils pourraient bien être des créatures d'outre-espace, eux aussi. Comme ils nous ont habitué à croiser dans la rue les formes de vie les plus aberrantes, le jour du grand débarquement Alien, on ne remarquera rien. C'est seulement lorsque les hordes de lézards irradiants, jaillies du tram-train, commenceront à sucer la chair tendre de nos enfants, que nous pourrons prendre la mesure du désastre ! Hélas trop tard... Nos querelles de jadis, politiques, ethniques, religieuses, humaines trop humaines, nous paraîtrons alors d'aimables divertissements.
Soyons vigilants.

P.S. - Le site de Notre-Dame-des-Landes ne pourrait-il accueillir les Utopiales, à l'avenir, qui commencent à être à l'étroit à la Cité des Congrès ?

David Vincent a dit…

Je vois que je ne suis pas isolé dans ma quête de la vérité sur NDDL. Je me permets donc d'apporter des éléments complémentaires de réflexion sur l'origine extra-terrestre du projet éventuel d'aéroport.
J'attire spécialement votre attention sur l'association "les Ailes de l'Ouest". Cette soi-disant association, ou plutôt ce lobby, est le fait de prétendus chefs d'entreprises qui, sous couvert d'apporter un bénéfice économique à la région Ouest, font du lobbying de manière outrancière.
Etrange n'est-il pas? quid de ces fameux "chefs d'entreprise"? A voir l'œil froid et glauques de ces supposés individus, à voir le nom "les Ailes de l'Ouest" (métaphore des véhicules intergalactiques issus de Betelgeuse ou d'Androméde), à voir comment ils exploitent le bétail humain en le faisant trimer et en lui voilant la vérité, on se demande si la façade de l'"Entreprise" tient vraiment la route.
"Les Ailes de l'Ouest"! les ailes de qui, de quoi? et l'Ouest c'est où?
On nous prend pour des simples d'esprit sans aucun doute, mais il est hors de question que l'on croie à ces balivernes.
"les Ailes de l'Ouest" c'est plutôt les ailes de Vinci, un conglomérat de larves extra-terrestres (je privilégie la piste des cosses géantes).
En tout cas chacun a les moyens de se faire son opinion sur cette étrange affaire qui n'est pas sans rappeller "L'Invasion des profanateurs de sépultures", film prémonitoire s'il en est.

Ne vous endormez pas, vous risqueriez de vous retrouver aussi à la poubelle, remplacé par une larve infâme. L'invasion finale est en route. Vigilance, camarades !

Anonyme a dit…

Merci pour votre contribution. L'hypothèse des Crosses me semble pertinente ! La littérature de science-fiction, ainsi que le cinéma, nous fournissent des modèles à partir desquels on peut réfléchir à ces phénomènes qui nous dépassent. La sociologie officielle nous a habituée à des interprétations politiques des films de "genre", de "série Z" (type : peur du communisme infiltré dans l'Amérique des années 50), elle nous parle de l'expression de nos angoisses technophobes, métaphysiques, tandis les grands récits religieux ont perdu leur crédibilité... Alors qu'un film comme "L'invasion des profanateurs..." propose un modèle à partir duquel on peut construire un raisonnement rigoureux. Souvent, la science officielle a emprunté aux scénarii de science-fiction les plus brillantes de ses intuitions ! Un film de science-fiction doit être considéré comme un "essai", la base concrète d'une réflexion concrète, qui traite de choses concrètes, réelles, que l'establishment refuse de prendre en considération.
Le site de Notre-Dame-des-Landes présente un autre avantage que sa proximité d'avec ce garde-manger sidéral en quoi consiste la métropole. La formidable concentration de viande humaine n'est pas son seul atout pour les aliens : la terre particulièrement riche peut servir à la croissance des Cosses. On a pensé, à tord, que seul le mépris de la ruralité avait présidé au choix du site (qui est mépris de la vie elle-même, de l'une des conditions de sa possibilité ; il faut bien manger !). La terre arable de Notre-Dame-des-Landes va servir à une croissance rapide des Utérus Verdâtres de nos envahisseurs, qui leur permettent de nous dupliquer. Il leur faut un substrat, et ce sera notre propre terre qui va le leur offrir ! Cette même terre, que l'on a méprisé, que l'on bétonné au nom du sacro-saint principe de la Croissance, va bientôt se retourner contre nous. Dans une abjecte alliance tactique, contre-nature ! Notre Terre-mère violée, engrossée par la vermine intergalactique !
Restons vigilants.

Anonyme a dit…


Comment pouvez-vous savoir que les cosses sont verdâtres ? Le film était en noir et blanc.
Vous avez d'abord parlé de panoplies de chair pour camoufler nos envahisseurs et c'est maintenant l'hypothèse d'une croissance verte, de quelque chose qui aurait à voir avec une fusion de nos ADN par conséquent. Que savez-vous réellement des technologies aliens ?
Avez-vous des éléments plus substantiels qui appuient vos théories ?
Pourquoi s'attaquer d'abord à Nantes ?

Anonyme a dit…

Cher David Vincent,

Ne s'agit-il pas plutôt des "Ailes pour l'Ouest" que des "Ailes de l'ouest" ?

Cher Anonyme X,

Je ne savais pas qu'il y avait eu un synode des évêques à Notre-Dame-des-Landes... Des crosses, des crosses, des crosses...

David Vincent a dit…

En réponse à la remarque d'Anonyme (qui ferait mieux de se mêmer de ses affaires plutôt que de faire des remarques) sur le libellé du lobby des aliens faux entrepreneurs effectivement il s'agit de "les ailes pour l'ouest".
Le lecteur aura sans doute fait la rectification par lui-même.
Toutefois ceci n'a guère d'importance vu la dimension du complot. Des restaurants (qu'y mange-t-on? de l'humain?), associations (soi-disant pour la préservation patrimoniale de l'aviation), etc… sous le libellé "les Ailes de l'Ouest" il y en a à foison, allez donc voir sur Google. Bizarre, vous avez dit bizarre? il est temps de faire le ménage dans tout ça.

Anonyme a dit…

Cher Sven
Je déplore le ton de certains commentateurs qui frise la mauvaise foi, alors que le site de la Méforme est pour nous tous une référence d'objectivité et d'esprit critique positif.
En ce qui concerne NDDL la réalité extra-terrestre de VINCI & consorts associés (vous voyez qui je veux dire) relève d'une explication totalement rationnelle.
Je fais référence à la ligne orthoténique Bavic découverte par Aimé Michel suite à la vague de 1954. Bien sûr des soutiens des ET ont essayé lamentablement de démonter cette brillante analyse, mais il n'en reste pas moins que c'est la meilleure approche du sujet.
Le lien avec NDDL? l'inclinaison de l'axe de la terre bien sûr.
Ayant effectué des calculs jusqu'à 999 chiffres après la virgule et avoir testé en bassin cette hypothèse j'ai établi la preuve formelle que LA LIGNE BAVIC N'ÉTAIT QU'UN AVANT-GOÛT. Coïncidence ou réponse à nos questions? la médiatrice de ce segment passe à peu près exactement sur NDDL.
Comme par hasard la médiatrice se définit comme "l'ensemble des points équidistants de l'extrémité d'un segment".
Et comme par hasard encore NDDL se trouve sur cette médiatrice!
[j'ai bien sûr inclus la précession, soit la perte de 0,4681" par an de l'inclinaison de l'axe de la Terre].
Sceptiques ou fausses sceptiques, suppôts des lézards de Bételgeuse, sectes obscures au service des aliens, cultivateurs de cosses colonisatrices, votre heure a sonné car la vérité va enfin apparaître aux yeux des quelques humains qui restent. S'il n'est pas trop tard…

Anonyme a dit…

Cher Sven
Je déplore le ton de certains commentateurs qui frise la mauvaise foi, alors que le site de la Méforme est pour nous tous une référence d'objectivité et d'esprit critique positif.
En ce qui concerne NDDL la réalité extra-terrestre de VINCI & consorts associés (vous voyez qui je veux dire) relève d'une explication totalement rationnelle.
Je fais référence à la ligne orthoténique Bavic découverte par Aimé Michel suite à la vague de 1954. Bien sûr des soutiens des ET ont essayé lamentablement de démonter cette brillante analyse, mais il n'en reste pas moins que c'est la meilleure approche du sujet.
Le lien avec NDDL? l'inclinaison de l'axe de la terre bien sûr.
Ayant effectué des calculs jusqu'à 999 chiffres après la virgule et avoir testé en bassin cette hypothèse j'ai établi la preuve formelle que LA LIGNE BAVIC N'ÉTAIT QU'UN AVANT-GOÛT.
Coïncidence ou réponse à nos questions? la médiatrice de ce segment passe à peu près exactement sur NDDL.
Comme par hasard la médiatrice se définit comme "l'ensemble des points équidistants de l'extrémité d'un segment".
Et comme par hasard encore NDDL se trouve sur cette médiatrice!
[j'ai bien sûr inclus la précession, soit la perte de 0,4681" par an de l'inclinaison de l'axe de la Terre].
Sceptiques ou fausses sceptiques, suppôts des lézards de Bételgeuse, sectes obscures au service des aliens, cultivateurs de cosses colonisatrices, votre heure a sonné car la vérité va enfin apparaître aux yeux des quelques humains qui restent. S'il n'est pas trop tard…

VertCocu a dit…

Heureusement qu'il y a des enfants indigos pour combattre les reptiliens !
Marrante euphorie dans les coms...

Quand la révélation de mensonges devient une bonne nouvelle, c'est qu'on marche bien sur la tête.
J'ai le sentiment que l'on a à faire à la goutte de trop. J'entends autour de moi les partisans du projet faire profil bas, ou même changer d'avis suite à l'article du Canard.

Sven Jelure a dit…

Et la création d'un conseil de la nuit (voir mon post de ce jour), ça n'est pas un nouvel indice, ça ? La nuit, c'est l'heure de l'OVNI et de l'alien !

Anonyme a dit…

Bien sûr, il fallait lire "cosses" plutôt que "crosses" (si les évêques ne sont pas de ce monde, ils ne sont pas forcement des aliens !).
Pour répondre à l'une de vos questions, les Cosses sont justement les matrices à l'intérieur desquelles les aliens s'introduisent. Elles sont certainement vertes, parce qu'elles utilisent la première source d'énergie à disposition : l'énergie solaire. Comme elles ont été acclimatée aux conditions de vie terrestres, elles ont logiquement mimées les processus qui s'y déroulent. La chlorophylle est une solution éprouvée, pourquoi ne pas s'en servir ? L'énergie solaire fournit, par le truchement des végétaux, leur nourriture aux herbivores ; et bien, les cosses récapitulent dans leur membrane l'ensemble du cycle... Les Cosses fabriquent les camouflages, injectent, pour ainsi dire, la chair entre l'alien et l'empreinte du pauvre bougre à dupliquer, créant ainsi une interface indépendante du "lézard" qui en est en recouvert. Le Camouflage est un organisme individué, qui vit et meurt sur l'alien qui le porte. Il est dépourvu de squelette, parce qu'il n'en a pas besoin. Les processus élémentaires (respiration, alimentation) sont diffus ; il n'y a pas de spécialisation des cellules. C'est ce qui lui donne sa souplesse, et sa résistance (on sait que les organismes les plus primitifs, les plus indifférenciés, sont également les plus résistants : c'est en se raffinant que la vie se fragilise).
Il faudrait étudier les "trous" dans les biographies des dirigeants pour en savoir plus. Enlever J.-M. Ayrault ou J. Auxette, les dupliquer ensuite, ça doit tout de même prendre un certain temps... On pourrait alors déduire la durée de vie moyenne des Camouflages. Les lobbyistes des "ailes pour l'ouest" devraient également être observés attentivement, leur visage et leur biographie (il faudrait enquêter ; on ne peut s'en remettre naïvement aux documents officiels...).
Toujours vigilant.

David Vincent a dit…

Cher anonyme spécialiste des cosses
Je me permets de rectifier votre opinion sur les évêques.
Vous dites:
"si les évêques ne sont pas de ce monde, ils ne sont pas forcément des aliens".
Cette affirmation me semble quelque peu étrange.
1/ qu'est-ce que "ce monde"? l'univers dans sa totalité peut-être. Où peut-être le monde des vivants (dans ce cas je vous suis, les évêques me semblent effectivement plus proches de la mort clinique que de la vie).
2/ "pas forcément des aliens": effectivement il peut s'agir de morts-vivants, d'ectoplasmes non parasitaires, de virus évolués (dans ce cas on pourrait parler d'aliens intérieurs, puisque les virus se développent à l'intérieur de leurs hôtes). Le débat est ouvert.
Vos propos ouvrent le champ des hypothèses, continuez.
Bien à vous
PS: On peut envisager de demander à la ville de Nantes la création d'une commission sur les évêques, ça fera travailler les copains bien placés (cf. article suivant du blog sur la commission de la nuit). Et si les évêques sont bien des morts-vivants ce sera la nuit des morts-vivants.

Cyril44 a dit…

Pour confirmer le début de la fin du projet NDDL, il suffit de voir les commentaires des pros aéroports sur Presse Océan qui traduisent un mental plus bas que fond :)