lundi 28 décembre 2009

Les Machines finissent l'année moins bien qu'elles ne l'ont commencée

C'est Noël : Pierre Orefice est de retour. Les Machines de l'île auront attiré 265 000 visiteurs en 2009, annonce-t-il à Philippe Corbou (Presse Océan du 28 décembre), soit 10 % de plus qu'en 2008, alors qu'il attendait une baisse de 10 % de la fréquentation.

On espère que c'est une bonne nouvelle pour les contribuables nantais car, on l'a déjà dit (voir post du 25 novembre 2009), une fréquentation des Machines plus élevée que prévue est allée de pair avec un déficit plus élevé que prévu en 2008. L'année 2009 devait être celle de l'équilibre financier, mais de ces vulgaires questions d'argent, le vrai artiste qu'est Pierre Orefice ne dit rien.

En réalité, passer de 243 000 visiteurs à 265 000 représente une progression de 9 % et non 10 %*. Mais surtout, le dossier de presse réalisé pour le deuxième anniversaire des Machines, fin juin, annonçait 20 % de mieux depuis le début 2009 : si la moyenne globale sur l'année n'est que de 9 %, cela signifie que la tendance du deuxième semestre a été beaucoup moins bonne.

Les rares chiffres disponibles le confirment. Le dossier de presse du 2e anniversaire annonçait 550 000 visiteurs depuis l'ouverture au 30 juin 2009. Par soustraction avec le cumul à fin 2008, le nombre de visiteurs du premier semestre 2009 s'établit donc à 113 000 et celui du deuxième semestre, par conséquent, à 152 000. Ce qui confirme que la hausse de a bien été de 20 % au premier semestre, par rapport aux 94 000 visiteurs du premier semestre 2008. Mais elle n'est que de 2 % pour les six mois suivants par rapport aux 149 000 visiteurs du deuxième semestre 2008 !

Examinons de plus près ce second semestre. En juillet-août, selon le bilan de la saison estivale établi par l'Office de tourisme de Nantes métropole, la fréquentation des Machines aurait progressé de 8 %. Comme elle avait été de 80 958 personnes en juillet-août 2008 (Vanessa Ripoche, Ouest-France du 2 septembre 2008), elle aurait donc été d'environ 87 400 visiteurs en juillet-août 2009. Par soustraction, cela donne environ 64 600 personnes pour les quatre derniers mois de 2009 contre un peu plus de 68 000 pour la même période de 2008 : en progression de 20 % en début d'année, les Machines auraient donc fini 2009 sur une baisse de 5 %.
_________

* Et même un peu moins. Comme d'habitude, Pierre Orefice a fait un peu de gonflette. La fréquentation réelle des machines en 2009 n'a pas été de 265.000 personnes mais de 261.540 (Dossier de presse 2010 des Machines de l'île). La progression d'une année sur l'autre n'a donc été que de 7,6 %.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

En meme temps 265000 visiteurs c'est deja bien par rapport au service fourni pour 6.50 euros. Eurodisney le Futuroscope ou le Puy du Fou sont bien plus rentables pour le spectateurs ils en donnent au moins dix fois plus pour seulement quatre ou cinq fois plus cher.

Anonyme a dit…

Eurodisney, le Futuroscope ou le Puy du Fou ne sont pas comparables aux Machines, ce sont de vraies locomotives régionales. Comparez plutôt avec la frégate "Hermione" en construction à Rochefort. Comme dans l'atelier des machines, les visiteurs viennent voir les artisans au travail. Coïncidence, le chantier a reçu 265.000 visiteurs en 2009, exactement comme les Machines (cf. Les Echos du 6 janvier). On peut considérer ce chiffre comme excellent pour Rochefort ou comme médiocre pour Nantes, selon qu'on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide. La mauvaise nouvelle est que l'Hermione, entreprise associative privée animée par des bénévoles, créée en 1997, a encore besoin de subventions des collectivités locales pour 40% de son budget. Les contribuables de la communauté urbaine de Nantes n'ont sans doute pas fini de payer.

Anonyme a dit…

EN 2009 206000 POUR L ELEPHANT + 55000 POUR LA GALERIE = 261000 PAS 265000

Anonyme a dit…

Selon PRESSE OCEAN du 10/02: 206000 pour les mondes marins + 55000 pour l'éléphant. Cela fait 261000, pas 265000.

Anonyme a dit…

Vous avez raison. Ce qui fait 7,4 % d'augmentation par rapport à 2008 et non 10 %. Comme le "déficit" de 4 000 visiteurs (261 000 au lieu de 265 000) porte sur la fin d'année, la chute de fréquentation fin 2009 est nette.
S.J.