mardi 17 mai 2011

In Memorial

« Je vais le faire, je le fais, je l’ai fait : c’est trois informations pour le prix d’une. » Nantes applique avec art ce précepte de spin doctor. Elle parle tant du Mémorial à l’abolition de l’esclavage qu’on croirait en avoir déjà une douzaine. En guise de petite pierre à cet édifice communicationnel, voici une mise à jour du calendrier publié jadis dans ce blog :

1998 : Le conseil municipal de Nantes décide d'ériger un monument à l'abolition de l'esclavage.
2000 : Un comité de pilotage rédige un cahier des charges et présélectionne des artistes.
2003 : Le projet de Krzysztof Wodiczko est retenu par le conseil municipal.
2004 : Wodiczko vient à Nantes régler les détails du projet qui doit être achevé fin 2006.
2005 : Nantes Métropole adopte le programme de réalisation.
2006 : Lancement d'appels d'offres (BOAMP du 8 juillet).
2007 : Rien n'est encore fait, mais Nantes Métropole vote une augmentation du budget (conseil du 9 mars).
2008 : Rien n'est encore fait, mais Nantes Métrople demande une réduction du budget. Appel d'offres infructueux.
2009 : Lancement d’un nouvel appel d’offres.
2010 : Début du chantier en février, pose de la première pierre le 10 mai pour ouverture à l’été 2011.
2011 : Suite à un « retard technique » [sic], l’inauguration du monument aura lieu le 1er décembre. Peut-être.

Un chantier loin d'être achevé

1 commentaire:

PR27 a dit…

Toujours pas un mot sur l'IRT, après la leçon de morale ?