jeudi 18 janvier 2018

Lobbying pour NDDL (46) Vous avez aimé NDDL ? Vous adorerez le CHU

Johanna Rolland a-t-elle déjà perdu les prochaines élections municipales ? Sa réaction énergique à l’abandon du projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes intrigue. Espère-t-elle le moindrement que le gouvernement fera machine arrière ? Jean-Marc Ayrault avait dit qu’il ferait l’aéroport et ne l’a pas fait ; se pourrait-il qu’Édouard Philippe, après avoir dit qu’il ne le ferait pas, le fasse quand même ?

C’est d’autant plus exclu que selon deux sondages « sortie des urnes » publiés hier soir, près des trois quarts des Français approuvent l’abandon du projet. Donc, la cause est entendue, c’est plié, il vaut mieux passer à autre chose. (À la limite, ceux qui persisteraient à faire du tapage pourraient être soupçonnés de faire du lobbying pour que l’indemnisation « éventuelle » versée à Vinci soit grosse.)

Alors, pourquoi madame le maire de Nantes tente-t-elle de prendre le leadership des cocus de l’affaire ? Déjà, à la date de la consultation du 26 juin 2016, les partisans d'un nouvel aéroport ne l'emportaient à Nantes que de 100 voix (41.906 contre 41.806). Les partis qui y étaient favorables, à commencer par le sien, ont été blackboulés aux élections législatives de 2017. Persister dans un combat d’arrière-garde, n’est-ce pas la garantie d’un échec aux municipales dans deux ans ?

J’ai ma petite idée là-dessus. Le dossier Notre-Dame-des-Landes a joué un rôle pédagogique. Il a conduit de nombreux électeurs nantais à constater que les déclarations officielles pouvaient très bien être biaisées, voire carrément mensongères. Que les grands travaux étaient parfois décidés au nom de données suspectes. Qu’il ne fallait pas confondre légalité et légitimité, ni « décisions prises » et « décisions appliquées ». Vers quel sujet les compétences forgées dans la contestation du projet d’aéroport vont-elles à présent se tourner ? Un candidat se détache : le nouveau CHU.

« Puisque nous en avons terminé avec ce drame poussif de Notre-Dame-des-Landes, j’espère que nous pourrons reprendre sereinement et utilement mon projet d’achèvement du comblement de la Loire à Nantes » plaisantait Éric Chalmel hier sur Facebook. Mais ce projet n’a jamais été délaissé ! C’est un corollaire du projet du CHU : il suffit de voir le doublement du pont Anne de Bretagne présenté au dernier conseil communautaire. Sur ce dossier, la municipalité nantaise ne peut compter (à ce jour du moins) ni sur l’union de cœur avec la droite ni sur le rejet des zadistes. Tant que les travaux ne seront pas vraiment engagés, tout pourra être remis en cause. Johanna Rolland a intérêt à ce que les yeux restent braqués sur NDDL le plus longtemps possible.

Rectificatif du 19 janvier : une première version de ce billet indiquait que les partisans d'un nouvel aéroport "n'étaient pas majoritaires à Nantes" le 26 juin 2016. En réalité, ils l'étaient, avec une avance minime. Merci à G.B. pour la correction.

30 commentaires:

Anonyme a dit…

Je me permets et ne fais que reprendre ce lien proposé précédemment par l'un de vos commentateurs. À lire absolument...


CHU sur l'ile de Nantes: une catastrophe programmée | Bruno Rioult | LinkedIn


https://fr.linkedin.com/pulse/chu-sur-lile-de-nantes-une-catastrophe-programm%C3%A9e-bruno-rioult

Sven Jelure a dit…

Utile référence, merci. La parenté dans la démarche est évidente : pour NDDL comme pour le CHU, on a fait les choses à l'envers. On a commencé par prendre une décision, puis on a construit toute la réflexion à rebours, quitte à camoufler ou oublier ce qui gène.
Pour avoir avoir fait de NDDL un objectif indépassable, sans finalement le réaliser quand il l'aurait pu, Jean-Marc Ayrault restera dans l'histoire comme un maire calamiteux. Etant donné ce précédent, il serait raisonnable de n'accepter son héritage que sous réserve d'inventaire. Johanna Rolland aurait tort de jouer la politique de l'autruche.

Anonyme a dit…

J'ai moi aussi du mal à comprendre la persistance de l'action de Mme Rolland, exactement dans les pas de son prédécesseur, dont la clairvoyance n'était la première des qualités. Chaque gros dossier s'achemine au mieux vers le calamiteux.

S’empêtrer à ce point dans l'autisme dénote d'une ouverture d'esprit nulle, inquiétant quand on tient les commandes.

D'autant plus au sein d'un appareil politique dont les fondations et donc la légitimité induite se sont délitées aux dernières élections (mais même avant cela, souvenons nous du score de Karine Daniel aux législatives partielles de 2016 - 75 % d'abstention des électeurs, et 12 % de votes blancs ou nuls) et qui est sensé représenter une nouvelle génération politique.

C'est à l'image de l'immeuble du Cours des 50 Otages et la rue de Strasbourg qui gîte et vacille mais ne s'écroule pas.

Mais on peu aussi reconnaitre quelques créations propres à Madame Rolland, sans que son "mentor" puisse être invoqué, dont l'aménagement de la Petite Hollande, le quartier Beaujoire, Pirmil les Iles...

Cyril44 a dit…

Je ne pense pas que Jean-Marc Ayrault aura un bilan pire que Mme Rolland à la tête de la mairie de Nantes.

Autant Ayrault était infiniment plus dans la concertation, autant Mme Rolland décide puis consulte la population ; j'ai déjà été à plusieurs ateliers citoyens : il nous était demandé de décider entre deux projets à chaque fois sans qu'on puisse en proposer d'autres.
Quel intéret ?

Concernant NDDL, elle fait de Nantes la capitale du Grand Ouest : les Rennais, Bordelais notamment apprécieront...d'autant plus qu'ils n'ont pas eu droit de voter lors de la "consultation".

Le CHU sur l'Ile de Nantes, ce serait une révolution : ce serait le premier CHU Amphibien de France ! Une grande partie de l'Ile de Nantes est en zone inondable surtout par marée supérieure à 90...

Pour autant, il ne se situerait plus dans le futur couloir aérien qui doit longer l'Erdre, passer à 200 mètres de la Tour Bretagne, hypercentre, Pointe Ouest de l'Ile de Nantes, Rezé, Bouguenais.
Dossier à suivre.

Autre dossier porté par la municipalité et qui est déjà un véritable scandale : le projet Yellowpark.
Financement 100% privé alors que déjà 200 000 euros de subventions ont été accordés par la Mairie.

ça va faire comme l'arbre aux hérons : passer d'un financement 100% privé à 50% public.

Même pas 4 ans de mandat qu'elle a déjà un bilan pire que celui de son prédécesseur.

Anonyme a dit…

L'élection de Karine Daniel c'est la Démocratie par contre la fin NDDL, C'est une...
"Trahison du grand ouest et déni de démocratie. Nantes relèvera ce défi" @Johanna_Rolland

Anonyme a dit…

La logique à nouveau laisse perplexe : on parle de doubler un pont, mais si toutes les voies d'accès à ce pont ne doublent pas également, ça ne servira strictement à rien ! On circulera mieux sur cent mètres, ceux de la doublure, et on piétinera ensuite à nouveau, aussi lent qu'un piéton piétinant ! Et pour les ambulances, ça peut être un peu plus qu'agaçant...
C'était quand même jouissif de voir la mairesse enrager, semblable à une première de la classe qui n'a pas eu la moyenne à la dernière interrogation écrite, et qui ne le supporte vraiment, mais alors vraiment pas ! Pourtant j'ai fait comme papa m'a dit...

Anonyme a dit…

Le CHU? mais il est déjà presque construit -sauf l'ICO qui a trouvé une excuse:
http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-18-01-2018-259501
Youpi!
Foulques

Anonyme a dit…

Voeux au CHU Hôtel Dieu ce soir de Madame La Maire de Nantes.

Bah moua, j'lui souhaite de ne pas réussir à claquer encore et encore de l'argent publique avec cet hôpital dans la Loire !

Sven Jelure a dit…

Presque construit ? Tout est dans le "presque" !

Anonyme a dit…

Bien sûr, tout le comique réside dans le presque, comme pour NDDL. J.Rolland marche dans les pas de JMA et sans changer les équipes, ça continuera comme par exemple avec l'arbre aux hérons qui est ancien.

Anonyme a dit…

après le carré feydeau, la sonantes, l"aéroport de notre dame des landes....le chu?

Anonyme a dit…

Quel dommage que notre nouvel aéroport ne se fasse pas.
Nous n'aurons pas de noria de charters amenant des foules de chinois, japonais, americains, brésiliens et autres terriens venus admirer notre éléphant, notre cheval et notre arbre aux hérons.
Un pont transbordeur entre le hangar à bananes et la carrière permettrait de faire connaître Nantes partout dans la galaxie.
Hélas, faute de NDDL les vaisseaux intergalactiques ne pourront pas se poser à Nantes.
Faute de projets à long terme et d'imagination, nos élus Favorables aux transferts nous ont mal défendus.

Anonyme a dit…

@ Anonyme du 19 janvier 2018 à 18:33 :
Ouais... Et le pont transbordeur pourra servir à transporter les malades et les ambulances les jours où la crue de la Loire empêchera toute circulation.
Encore faudra-t-il que le CHU ne soit pas les pieds... heu... les lits dans l'eau !
Mais vous avez raison : "on" manque d'imagination dans cette ville, sauf quand il s'agit d'emm..bêter les automobilistes !!

Herminie44 a dit…

Karine Daniel, dont vous parliez, a cependant pu être sauvée de Pole Emploi après son accident démocratique. Elle est désormais déléguée générale du fond de dotation de l'arbre aux pigeons (oups aux hérons pardon !). Il semble que le monde politique nantais fonctionne à l'économie circulaire. Recyclons, recyclons...

Sven Jelure a dit…

L'accumulation de passe-droit et d'échanges de moutarde et de séné autour de l'Arbre aux hérons a quelque chose de fascinant.

Anonyme a dit…

Je retiens que des projets de la ville de Nantes (le transfert de l'aéroport, le transfert du CHU, aménagement de la carrière Misery avec implantation d'un arbre aux pigeons, la sonnante), sont décidés puis qu'ensuite on fait les études pour valider qu'il s'agit de projets nécessaires et raisonnables.

Maintenant il y a tout de même quelques sous de dépensés ou d'engagés dans tous ces projets. On vient de voir 350 000 000 d'euros d'indemnisation de Vinci. Les études de l'arbre aux pigeons sont également fort couteuses. La Sonnante et le voyage à Nantes ont permis de beaux voyages d'études et de prospection dans le monde.

Donc à l'évidence il y a des profiteurs du système des projets de la ville de Nantes. Et peut-être y a t-il d'autres profits beaucoup plus cachés dans l'urbanisation des espaces de centre ville devenus opportunément disponibles à la construction.

Sven Jelure a dit…

Il n'est pas impossible que la perspective d'une défaite aux municipales de 2020 suscite un sentiment d'urgence.

Anonyme a dit…

Terrible fin de régime à Nantes, tout le monde veut se recaser.

Après son échec retentissant sur la circonscription de Jean Marc Ayrault, l’enseignante angevine est recasée par ses amis pour gérer le fonds de dotation de l'arbre aux "hérons".

Anonyme a dit…

Et si le CHU sur un banc de sable n'était qu'un énorme malentendu?
Les fonctionnaires ont trouvé un lit gigantesque pour les malades, si, si,c'est dans Wiki! Faut bcp de pieux, comme à Venise?... pour les patients aussi, y a qu'à faire une appli pour les partager et ce n'est pas qu'un vieux pneu voeu pieux.
M'enfin, quand même je suis allé voir la crue millénale qui n'arrivera jamais sauf que je n'ai pas été rassuré!http://www.pays-de-la-loire.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/5_-_le_risque_inondation_en_Pays_de_la_Loire.pdf
Parait que les crues centenales ont été prévues et même les millénales, nous voilà tranquilles pour un bout de temps. Mais j'y ai lu qu'àprès 25ans sans crue, vous avez de fortes chances(20%) de Voir de vos yeux une crue centenale qui si elle ne nécessitera pas une évacuation totale empêchera de tirer la chasse d'eau pour évacuer la marchandise et en crue millénale de voir la Loire remonter par la cuvette. Le sous-sol serait conçu comme le fond d'une barque calfatée à merveille, résistant stoïquement à la poussée d'archimède des millards de m3, aux infiltrations multiples, etc...OUF, c'est l'arche de Noë!
Je ne suis pas allé voir les relevés du BRGM pour l'île mais je sais déjà que sous les 5 m de l'eau de surface, il y a 20m de fleuve souterrain avec un profil accidenté qui génère de nombreuses résurgences à l'origine de bras de Loire anciens endormis.
A court terme, je suis plus inquiet par le flot de circulation vers le centre, à rebours de tout ce que planifie les autres grandes villes.

Anonyme a dit…

Sven, pouvez-vous corriger la balise Strike en place de la balise Bold.
Lien vers l'étude BRGM sur l'île Beaulieu de 1988 :
http://infoterre.brgm.fr/rapports/88-SGN-708-PAL.pdf

Sven Jelure a dit…

Désolé, à moins que je ne passe à côté d'une fonctionnalité, je peux supprimer des commentaires mais pas les éditer. Je ne vois d'ailleurs pas à quelle balise vous vous référez.

Anonyme a dit…

http://frap-dessins.blogspot.fr/2018/01/avec-la-fin-de-nddl-souvre-la-prochaine.html

VertCocu a dit…

@Anonyme du 22 janvier 2018 à 12:04
Par pitié, pas Frap sur un blog non conformiste - voire franchement satirique.
À la limite, à titre informatif, ce dessin est bien représentatif de la production du bonhomme: médiocre.

Anonyme a dit…

Pour votre information, Eric Chalmel cité précédemment dans l'article de Sven et Frap ne sont qu'une seule et même personne.
Souvent, un dessin (même médiocre, selon votre avis dûment éclairé), est plus parlant qu'un long discourt.

Anonyme a dit…

@nonyme précédent

Que Chalmel alias Frap' vous semble impertinent voire insolent sur ce dessin en particulier, grand bien vous fasse ! Mais reconnaissez que ce môsieur ne brille pas, en général, par un humour digne de ce nom !

Anonyme a dit…

Quant au jusqu'au boutisme autistique des élus pour le "développement durable" de la métropole, tout est parfaitement limpide et la logique déjà résumée dans "Classe affaires. La ville en promo pour bobos" :

https://www.lalettrealulu.com/Classe-affaires-La-ville-en-promo-pour-bobos_a1904.html
https://nantesnecropole.noblogs.org/

"Pris un par un, tous ces projets peuvent sembler être sans lien les uns aux autres.

Mais quand on les regarde tous ensemble, on se rend bien compte qu’ils sont liés, qu’ils s’inscrivent tous dans la logique de « métropolisation » (c’est à dire le réaménagement de toute la métropole Nantes-Saint-Nazaire), dans le but de rivaliser avec les autres métropoles européennes.

Il faut que la ville soit attractive afin d’attirer sans cesse de nouvelles personnes (fortunées), pour leur donner envie de venir investir ou vivre ici. On crée donc de toute pièce des « besoins de restructuration ». Mais en réalité, les besoins sont ceux des grosses boites de BTP qui veulent constamment de nouveaux chantiers, des promoteurs immobilier qui veulent des quartiers ou le prix du m² ne fera que grimper, des trentenaires, bien propres sur eux, qui veulent une ville « verte », aérée avec vue sur la Loire, sans se soucier de qui vivait là avant.

Alors on vire toujours plus loin les pauvres. On détruit les liens sociaux existants. On fabrique un centre ville vitrine pour touristes, et on truffe la ville de caméras et de flics. Faut bien rassurer l’investisseur…

Et pour que tout ça passe sans trop faire de vagues, on organise des « grands débats », des « concertations » avec les habitants. A grands coups de « démocratie participative », on fait croire que tous ces beaux projets sont la volonté des habitant·es…"

VertCocu a dit…

@Anonyme du 24 janvier 2018 à 10:05
Et bien vous m'apprenez quelque chose. Bien que j'ai dû le savoir, il m'est arrivé de jeter un œil sur le blog très fin de siècle du fonctionnaire de presse. Aterré que j'étais à cette lecture. Ce dernier a le mordant typique du journaliste local et n'a aucun talent de caricaturiste. Là encore, en cohérence nantaise avec son petit milieu et son époque. Tolérer Frap, c'est tolérer beaucoup d'autres choses. Peu importe le budget.
Si vous êtes prêt à relayer sous prétexte qu'on ne vous donne rien d'autre à manger, ça vous regarde. À la limite, ça serait intéressant de trouver ou non une cohérence si vous êtes un commentateur régulier de ce blog mais sans pseudo, c'est difficile à suivre. Dommage.
Quant à Sven, j'ai effectivement trouvé totalement incongrue cette citation de vanne pas drôle (l'auteur ne se renie pas) et personne n'est à l'abri de mauvaises lectures. Je soupçonne une ironie, en rapport à la tentative d'humour qui échoue, parce que justement sans rapport avec une réalité gênante.
Blaguer sur la prétention "Nature" de la dernière campagne de com' sur mobilier urbain renouvelé en rapport avec les squares bientôt bétonnés, par exemple ? Non, le professionnel nantais de l'humour, aussi brillant que le comptoir de la Perle, va chercher dans l'absurde avec sa référence usée. Pourquoi pas. Or, notre hôte rebondit lui sur un autre degré. Je n'ai pas de préférence, je choisis la pertinence pour sourire. Frap en général et ce dessin, je ne comprends pas. Désolé.
Quant au propos de ce gribouillage, je trouve bien plus drôle la guéguerre qui semble être déclarée entre Rugy et Ferrand.
Le feuilleton se joue à ce niveau. Rolland n'est qu'une figurante. Mais Frap doit bien mettre les relations en avant, un bouleversement tel qu'un PS laminé à Nantes comme aux législatives (mais il y en aura des ressacs sous les ponts de Nantes d'ici le vote) et il pourrait être une des multiples victimes collatérales.
Du coup, je doute... Rolland serait quantité négligeable, comme la première victime des Dents de la Mer ? Frap est certainement trop fin pour moi.

dominique a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
dominique a dit…

Pour autant, il ne se situerait plus dans le futur couloir aérien qui doit longer l'Erdre, passer à 200 mètres de la Tour Bretagne, hypercentre, Pointe Ouest de l'Ile de Nantes, Rezé, Bouguenais.


Vous avez mal lu le rapport de la médiation. Dans l'annexe comparative, page 29, vous pourriez visualiser que la nouvelle approche proposée dans l'axe survole l'hyper centre de Nantes, mais ne passe plus sur le CHU actuel et sur le futur CHU.

Anonyme a dit…

Du vers de Mallarmé, "Calme bloc ici-bas chu d'un désastre obscur ", nous ne retiendrons donc que le désastre du CHU, et pour le calme, nous nous rendrons en Creuse...