dimanche 19 mai 2013

Pérenne et le pot aux roses sur le quai Ceineray

« Au chapitre nouveau mobilier urbain qui restera après l’été, un bateau-lavoir transformé en bar sera installé bassin Ceineray », lisait-on dans Presse Océan mercredi dernier, après la présentation par Jean Blaise du Voyage à Nantes version 2013. Excès d’enthousiasme de Stéphane Pajot et Philippe Corbou, auteurs de l’article ? Non, car Ouest France a entendu la même chose : le bateau-lavoir « ne devrait plus quitter les lieux ».

Un léger scepticisme s’impose. Si la construction (car ce « bateau-lavoir transformé » est en réalité une construction nouvelle imitant la forme d’un bateau) est destinée à rester là après la manifestation estivale, il lui faut un permis de construire. Celui-ci doit être immédiatement affiché sur place et le rester jusqu’à la fin des travaux. À ce jour, rien.

La buvette façon bateau-lavoir
reposera sur ces blocs de ciment
Situé juste devant la Chambre des comptes de Bretagne, le nouvel édifice supposerait en outre une autorisation préalable de l’architecte des bâtiments de France. On doute qu’une telle autorisation soit envisageable, tant la buvette déparera la vue sur le bâtiment de Jean-Baptiste Ceineray depuis le quai de Versailles. (On se demande d’ailleurs pourquoi elle n’a pas été installée au même endroit que lors de la précédente édition des jardins de l’Erdre, devant le bâtiment moderne de la préfecture.)

Il est peu probable donc que ce bateau-là soit plus « pérenne » que ceux de Fabrice Hyber, œuvre « pérenne » du Voyage à Nantes 2012 qui aurait dû orner le canal Saint-Félix jusqu’à la fin des temps mais qui a fait naufrage dès la mi-août l’an dernier. Adieu veau, VAN, cochons, couvées !

Extrait du programme officiel du VAN 2012

2 commentaires:

Leblanchet a dit…

Recueil de candidatures et d’offres pour un marché de fournitures et services, relatif au remontage sur le quai Ceineray du bateau lavoir actuellement entreposé au parc du Grand-Blottereau, à son agencement (création d’un bloc sanitaire) et la réalisation de 18 petites terrasses en bois.
- Marché composé de deux lots qui feront l’objet de marchés séparés.
Lot 1 - Montage du bateau lavoir en bois entreposé au parc du Grand-Blottereau.
- Fourniture et pose d’un bloc sanitaire intérieur au bateau lavoir.
- Montage de la terrasse attenante au bateau lavoir et de la plateforme d’accès au bateau lavoir.
Lot 2 - Fourniture et pose de petites terrasses en bois le long du quai Ceineray.
- Le délai d’exécution du marché est de 6 semaines à compter de la notification, envisagée à partir du début avril 2013.

procédure adaptée à moins de 90000euros HT.

Avant que le SEVE ne l'exporte en Corée à l'occasion des Floralies, il faut mentionner Pierre Oréfice producteur du concept à travers la société Manaus. Un nom bien connu aux Machines...

Sven Jelure a dit…

Merci pour cette précision, l'appel d'offres m'avait échappé. Le "bateau-lavoir" à remonter n'a bien sûr jamais navigué : c'est un édicule terrestre construit en 2004 et déjà réutilisé en 2009.