mardi 26 septembre 2017

Le fonds de dotation de l’Arbre aux hérons, trop bien doté en dirigeants

Le fonds de dotation de l’Arbre aux hérons va-t-il partir en vrille ? En tout cas, son décollage paraît laborieux. Ce fonds censé permettre le cofinancement privé du projet d’Arbre aux hérons doit entrer en action dans les prochains jours et sera piloté par la CCI, annonce la presse. Sa création imminente est annoncée depuis plusieurs mois ; ses statuts ont été adoptés par le conseil de Nantes Métropole au mois de juin.

Ainsi – un instant d’attention soutenue s’il vous plaît – un établissement public (la CCI) et une collectivité locale (Nantes Métropole) vont créer un fonds de dotation (forme juridique instaurée en 2008) pour cofinancer un équipement géré par une société à capitaux publics relevant du droit privé (Les Machines de l’île) et construit par une association loi de 1901 (La Machine). Ça commence à chauffer sous les crânes.

Et ça n’est pas fini. Nantes Métropole a publié le 20 septembre sur le site de l’APEC une offre d'emploi portant sur un poste de « Délégué(e) général(e) de fonds de dotation, Arbre aux Hérons » présenté comme un « cadre du secteur privé ».

Et en même temps, comme dirait Emmanuel Macron, Nantes Métropole a publié sur le site web de la fonction publique territoriale une autre offre d'emploi concernant un poste de « Délégué.e générale.e de fonds de dotation, Arbre aux Hérons » (oui, on pratique l’écriture « inclusive » dans la fonction publique), au grade d’administrateur, administrateur hors classe ou administrateur général.

Deux délégué.e.s généra.les.ux, l’un.e fonctionnaire et l’autre cadre ? C’est au moins un.e de trop ! Et probablement deux de trop, en réalité. La loi exige d’un fonds de dotation qu’il soit indépendant. Peut-il l’être si son délégué général est embauché par une collectivité locale, cofondatrice du fonds ? Pire : la loi interdit aux collectivités locales de subventionner les fonds de dotation. Gérer un recrutement, n’est-ce pas déjà une subvention en nature ? Sans parler bien sûr de l’éventuelle rémunération du délégué général. La rémunération brute moyenne d’un administrateur général dépasse 60.000 euros. 

Décidément, comme prévu par La Méforme d’une ville, le dossier Arbre aux hérons devient une usine à gaz inextricable. Nantes Métropole s’en serait-elle aperçue à retardement ? En tout cas, les deux offres d’emploi ont soudain cessé d’être disponibles ce matin.

Mais il n’est pas difficile d’en trouver trace sur le web, sous cache Google ou sur le site Facebook créé par la Jeune chambre économique Sud-Loire.
__________
P.S. Comme un lecteur me le fait remarquer (merci EL), la date limite de réponse, le 25 septembre, peut expliquer la suppression des deux annonces. Mais elle n'explique pas pourquoi on a proposé simultanément un poste de fonctionnaire et un poste de cadre privé. Et elle soulève un autre mystère : qu'espère-t-on en publiant le 20 une offre d'emploi à échéance du 25 ? Attirer de bons candidats ? Ou bien être sûr de ne recevoir que la réponse qu'on avait déjà dans la manche ?

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Décidément! Encore un double statut? Nous allons finir par être nombreux...

Anonyme a dit…

Ne pourrait-on pas recycler?
Par exemple un administrateur de Sonantes.

Quand on pense que des médisants accusent la Gigapole de jeter l'argent par les fenêtres dans des conneries futiles alors qu'il manque de logements décents et bon marché.

Anonyme a dit…

Cela me fait penser au cas de Catherine Piau (et son « poste » à la semitan), mais il n’y avait pas eu d’annonce diffusée dans le presse !

Anonyme a dit…

Bonjour, nous sommes des étudiants en deuxième année à l'université de Nantes. Dans le cadre d'un projet de sociologie sur les controverses publiques, nous avons décidé de travailler sur le projet de l'arbre aux hérons, pour cela nous aimerions recueillir votre avis à ce propos. Bien à vous, des étudiants en quête d'information.

Sven Jelure a dit…

Bonjour, je suis très honoré que vous vous intéressiez à mon blog. Je ne sais pas si je pourrais vous dire autre chose que ce que j'y ai écrit, mais je suis à votre disposition pour en parler à partir du 11 octobre. Désolé de ne pas être plus disponible.

Anonyme a dit…

Bonjour, d'abord merci pour votre réponse, si vous n'y voyiez pas d'inconvénients nous serions très heureux de discuter davantage du projet avec vous à partir du 11 octobre. Pour pouvoir nous contacter afin de fixer les modalités de cette rencontre : maelyssmenage29@hotmail.fr. Bien à vous,

Anonyme a dit…

Bonjour,
Nous, étudiants à l'Université de Nantes, nous permettons de revenir vers vous afin d'échanger avec vous sur le projet controversé de l'Arbre aux Hérons.
Le lien ci-joint vous enverra vers un questionnaire de collecte de données sur l'AAH : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScFu0HrUQOIZoWCJnP0UVq2f2LLGPJRmsi9c8-PMvG9H-n8kw/viewform?usp=sf_link
Nous vous envoyons l'adresse mail à laquelle vous pouvez nous contacter :
sociologiearbreauxherons@gmail.com

Sven Jelure a dit…

Bonjour, merci de vous intéresser à mon blog. J'ai répondu à votre questionnaire.

Jobarde Rollande a dit…

les nant(a)is seront les hérons de la farce, ils vont financer l'arbre aux hérons,et ron et ron, petit patapon. Dormez bien avant de vous réveiller avec un stade à payer quand viendra la déconfiture prévisible du montage financier .

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FONDS DE DOTATION
Bruno Hug de Larauze préside le fonds
de dotation « Arbre aux hérons »
En 2021, un jardin extraordinaire, l’un des plus beaux jardins urbains du monde,
accueillera un Arbre extraordinaire ... Avec l’installation du Conseil d’administration* du fonds de dotation « Arbre aux hérons » présidé par Bruno Hug de Larauze, une nouvelle étape importante vient d’être franchie.
.../...
Pour Bruno Hug de Larauze, PDG de l'entreprise IDEA, élu
Président du fonds de dotation, "ce projet s'inscrit dans l'écriture
d'une nouvelle page pour Nantes, fidèle à notre jeu collectif mais
audacieux, singulier et complexe à la fois. L’Arbre aux Hérons a
aussi une vocation universelle, ludique et artistique et devra être
un véritable totem pour notre métropole. C'est aux côtés de
plusieurs autres entrepreneurs du territoire que j'assumerai la
présidence de ce fonds qui permettra aussi de visualiser les
performances technologiques de nos entreprises".
Carine Chesneau, à la tête de l'entreprise Manufil, Présidente du
Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) des Pays de la Loire et élue
Vice-présidente du fonds de dotation précise que "l'Arbre aux
Hérons doit participer pleinement de l'attractivité du territoire. La
perception de Nantes change, ce territoire se dote d'une vision et
ce projet participe d'une fierté nouvelle ressentie par les Nantais
à l'égard de leur ville".
Yann Trichard, Président de la CCI de Nantes Saint-Nazaire, salue « l’audace d’un projet sans équivalent, qui doit permettre à Nantes d’affirmer sa différence. Le collectif qui se met en place grâce au fonds de dotation doit marquer une nouvelle étape dans la capacité de ce territoire à impulser et accompagner ses dynamiques ».
Prochaines étapes annoncées : l'écriture d'une feuille de route partagée, la présentation des premières études techniques, et le lancement du crowdfunding début 2018.
« Cet arbre extraordinaire dans un jardin extraordinaire est le symbole d'une nouvelle étape pour le coeur de la métropole, d'un nouveau rapport à la Loire et à la nature. Ce sera un atout majeur pour le tourisme. Mais c'est aussi l'occasion d'inventer une nouvelle manière de bâtir un démonstrateur de tous les talents du territoire, industriels et artistiques, en associant les entrepreneurs du territoire." a conclu Johanna Rolland, Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole.
* Composition du Conseil d’administration
Yann TRICHARD Chambre de commerce et d’industrie Nantes St Nazaire
Patrick CHEPPE MEDEF de Loire Atlantique
Emmanuel TARIOT Jeune Chambre économique Nantes Métropole sud Loire
Christian FOUCHARD Crédit Mutuel de Loire Atlantique
Philippe LAFORGE Le Relais Atlantique
Johanna ROLLAND Nantes Métropole
Fabrice ROUSSEL Nantes Métropole
Pascale CHIRON Nantes Métropole
Marc RENEAUME Nantes Métropole
Bruno Hug de LARAUZE IDEA GROUPE – membre coopté
Carine CHESNEAU LAMBERT MANUFIL – membre coopté