mercredi 23 mai 2012

À la recherche du temps de pause perdu

Place de la Bourse, un drôle de panneau indicateur signale un « Temps de pause », des « Chants d’oiseaux » et des « Couchers de soleil », ces derniers en direction du sud-est à en juger d'après l'orientation de la pancarte. C’est sans doute pour souligner qu’il reste des oiseaux dans la future capitale verte de l’Europe 2013, et que le ciel n’est pas pollué au point d’occulter le soleil.
À moins que... ne serait-ce pas un vestige d’Estuaire 2009 ? On a les oeuvres « pérennes » qu'on peut. En tout cas, un petit nettoyage ne ferait pas de mal.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ce panneau est là depuis longtemps, avant 2009 en tout cas. A l'époque, je passais devant tous les jours. Il invite à percevoir ces multiples petites merveilles d'une ville, simples et fugaces comme un frison, qui n'ont rien d'une mise en scène artificielle.

Anonyme a dit…

En fait il s'agit de vestiges de la deuxième édition (en 2006) de l'excellent festival "Aux Heures d'été". Cette année là, l'agence Lucie Lom (des scénographes angevins) avaient fait des installations diverses dans la ville et notamment place de la Bourse.
Ce festival existe toujours et demeure l'une des seules distractions culturelles (de qualité en plus)pour ceux, qui hélas, passent leur été à Nantes....

Sven Jelure a dit…

Voilà donc ce petit mystère local éclairci. Merci pour l'information.