mardi 15 mai 2012

La région veut sauver la Terre

« L’action se passe dans les Pays de la Loire, c’est-à-dire nulle part »
Sven Jelure, d’après Alfred Jarry, Ubu roi

Le Comité 21 œuvre pour le développement durable. Interrogé par Rémi Certain, son directeur régional annonce ce matin dans Presse Océan que la région des Pays de la Loire participera au prochain Sommet de la Terre, qui aura lieu du 20 au 22 juin à Rio de Janeiro.

Elle y enverra une délégation de… dix-huit personnes, dont Jacques Auxiette soi-même. On a du mal à y croire. Ce qui fera bouger le développement durable, dit lui-même le responsable du Comité 21, « c’est la protection de la rivière de son village ou le maintien du commerce de proximité ». Faut-il vraiment aller se promener de l’autre côté de l’Atlantique pour maintenir l'épicerie du coin ? Est-ce le rôle de la région ? Les représentants régionaux ont-ils l’esprit si peu délié qu’il leur faille se mettre à dix-huit pour comprendre les enseignements du Sommet ?

D’après le calculateur Climat Mundi, un vol Nantes-Rio de Janeiro aller-retour, en ligne directe et en classe économique, représente 3,74 tonnes d’émissions de carbone par passager. Plus de 67 tonnes pour nos dix-huit représentants – à supposer que leur vol soit direct et qu’ils se contentent tous de la classe éco.

On espère que le reste du monde est aussi soucieux d’environnement que la région des Pays de la Loire. Toutes les collectivités auront sûrement à cœur d’être présente au Sommet de Rio. Si une région de 3,5 millions d’habitants y envoie dix-huit représentants, 7 milliards d’humains devraient y avoir 36.000 représentants. De quoi sauver la Terre à coup sûr.

Aucun commentaire: