lundi 14 mai 2012

L’endroit le plus fliqué de Nantes : (2) pas mal friqué aussi ?


On chercherait en vain mention du système de vidéoprotection dans les avis de marché publiés par Nantes Métropole pour la construction du Mémorial de l’abolition de l’esclavage. Avait-on initialement prévu de laisser un tel monument sous la seule sauvegarde du public ?

Probablement pas. Mais en en refilant le bébé à l’exploitant, c’est-à-dire la SPL Le Voyage à Nantes, Nantes Métropole s'est évité d’avoir à crier sur les toit les coûts du dispositif. C’est l’un des avantages d'une SPL : elle échappe aux obligations du code des marchés publics.

Combien coûte une installation de vidéoprotection ? La Cour des comptes en a fourni une estimation, pour les caméras installées sur la voie publique, dans un rapport publié l’été dernier. Sur un échantillon de seize communes ou intercommunalités, soit un total de 1.314 caméras, « le coût moyen pondéré est estimé à 36 600 € TTC par caméra » !

Voilà de quoi alourdir encore le coût affiché du Mémorial, qui compte une douzaine de caméras de surveillance, car il est probable que cet investissement n'est pas comptabilisé dans les 7,9 millions d’euros annoncés. Et il faut y ajouter les coûts d’exploitation, à la charge des contribuables nantais puisque le Mémorial ne rapporte rien. La Cour des comptes les a évalués, en moyenne pondérée, à 7 400 € par caméra et par an.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Et que dire du budget mis en oeuvre par les services de la mairie qui interviennent quotidiennement pour l'entretien du site: ramassage des feuilles mortes (et nous ne sommes pas encore en automne!) des papiers gras... Près d'une heure trente d'intervention par deux agents de la voirie (ou espaces verts, je ne sais), et ce tous les matins!
Ils œuvrent à partir de 6 heures en toute discrétion... Ah bon vous ne l'aviez pas vu? Ni vu, ni connu...

Sven Jelure a dit…

Merci pour l'information : je n'avais pas vu ça en effet ! C'est vrai, inévitablement, la conception du site le rend salissant : il est venté et toute feuille d'arbre ou de papier qui arrive sur les lames de verre humides s'y colle. Il aurait fallu prévoir des essuie-glace...

Anonyme a dit…

Je serais curieux de savoir qui surveille les images du mémorial, toutes les semaines des tags apparaissent un peu partout.

Sven Jelure a dit…

Il y a des tags, vraiment ? Cela pourrait confirmer que les caméras n'ont pas été mises en service... et donc que le Mémorial n'a pas à apposer d'avertissement.

Sven Jelure a dit…

P.S. Si les caméras ne sont pas actives, le Mémorial n'est pas hors-la-loi, certes... mais si c'est le cas, il pourrait quand même bien être dans l'irrégularité, car la convention avec Nantes Métropole qui lui confie le site oblige Le Voyage à Nantes à exercer une surveillance.