mardi 7 novembre 2017

Le nouveau moteur de l’Éléphant : (1) une machine partie du mauvais pied

« Votre voiture diesel a 20.000 km, le moteur est bon à changer » : le jour où votre garagiste vous annonce ça, devis de 7.700 euros H.T. à la clé pour un modèle acheté neuf 20.000 euros il y a dix ans, vous vous mettez en rogne. Vous maudissez le constructeur. Le vendeur aura de vos nouvelles. Mais quand Les Machines de l’île nous disent que notre Éléphant (nous en sommes tous un peu propriétaires puisqu’il appartient à Nantes Métropole) est à l’arrêt pour changer de moteur et que les travaux vont coûter 770.000 euros hors taxes (dont 413.000 pour le moteur lui-même), tout le monde a l’air de trouver ça normal.

« Le Grand Éléphant se refait une beauté après avoir parcouru près de 20 000 kilomètres et effectué pas moins de 23 000 voyages », assurent Les Machines de l’île. Dont la calculette doit être déréglée une fois de plus. L’Éléphant a peut-être effectué dans les 23.000 voyages depuis 2007, soit pas loin de huit par jour de fonctionnement en moyenne, mais cela ne fait pas 20.000 km. Ses « voyages » conduisent l'engin des Nefs au Carrousel, du Carrousel à la passerelle ou de la passerelle aux Nefs, soit des trajets de 350 m en moyenne. 23.000 x 350 m = 8.050 km*. C’est bien la première fois qu’on trafique le compteur d’un véhicule pour lui ajouter des kilomètres.

En tout état de cause, fût-elle même de 20.000 km, la distance parcourue – à moins de 2 km/h de moyenne sur terrain plat et ferme – n’avait pas de quoi épuiser un diesel de 420 chevaux. Pourquoi le remplacer, alors ? Par souci d’« exemplarité » (sic). Le nouveau moteur « va consommer dix fois moins et sera moins bruyant », a assuré Pierre Orefice à 20 Minutes. « Il polluera bien moins en rejetant vingt fois moins de particules dans l'atmosphère », a-t-il aussi promis à Ouest France. Dix fois moins de carburant, vingt fois moins de particules ? Soit le patron des Machines de l’île nous raconte des histoires, soit le moteur d’origine était un choix vraiment catastrophique.

Confirmation : le moteur de 420 ch va être remplacé par un moteur de 140 ch seulement alors que les besoins en énergie ne seront pas moindres. Ce qui est exemplaire n’est pas la vertu du nouveau moteur mais l’inadéquation de l’ancien. Plus étonnant encore : le remplacement du moteur est confié à ceux qui avaient fait un mauvais choix de départ. Faire et défaire, c’est toujours facturer.
______________

* La réalité est un peu supérieure, peut-être 10.000 km, car de 2007 à 2012, avant l’inauguration du Carrousel, les voyages étaient plus longs : la boucle des Nefs aux Nefs ne comptait que deux tronçons au lieu de trois.

Mise à jour du 8 novembre : Une première version de ce texte indiquait que les travaux allaient coûter 7,7 millions d'euros H.T. C'était une coquille, bien entendu : le changement de moteur n'allait pas coûter trois ou quatre fois le prix initial de l'Éléphant ! Merci aux lecteurs vigilants qui ont rectifié et toutes mes excuses à ceux qui auraient été induits en erreur.

6 commentaires:

Lainé Yves a dit…

Comment faire confiance à un choix économique quand la base technique est trop faible ?

Anonyme a dit…

" les travaux vont coûter 7,7 millions d’euros hors taxes, tout le monde a l’air de trouver ça normal ". Objection votre honneur, MOI je ne trouve pas ça normal. Ça fait déjà "tout le monde -1"... Quel gogo est prêt à croire qu'un changement de moteur coûte une somme aussi pharaonique ? A Nantes, "on" se fout vraiment de la gueule des contribuables.

Anonyme a dit…

j'avais noté 770.000 EUROS HORS TAXES
https://fr.news.yahoo.com/nantes-grand-%C3%A9l%C3%A9phant-%C3%A0-l-090316482.html

Sven Jelure a dit…

....et vous avez raison, heureusement ! Ma plume a fourché et je me suis mal relu, il s'agit bien de 770.000 euros HT, ce qui est déjà beaucoup. Comme quoi, il n'y a pas que Les Machines de l'île à agiter des chiffres erronés... Mea culpa, pardon aux lecteurs induits en erreur.

Anonyme a dit…

Les masques à gaz ne seront plus nécessaires à proximité du nuage bleu.
38€/Km sera la nouvelle base d'indemnisation kilométrique du barème des impôts? ça va booster l'hybride!

Sven Jelure a dit…

38 euros du km ? Diable, je n'avais pas fait le calcul, mais vous avez raison, 38,5 euros, même en retenant 20.000 km. Mais comme la vérité est plus proche de 10.000 km, on pourrait monter à 77 euros du km.