mardi 14 août 2012

L’Éléphant, version courte


« Le Grand Eléphant fait le lien entre le Carrousel des Mondes Marins, et les Nefs », assure le site web des Machines de l’île. Mais il précise aussi : « Le Voyage à Nantes ne peut garantir l’exhaustivité et la véracité des informations présentes sur le Site ». C’est prudent, car ce « lien » fait par la machine peut être virtuel, quelquefois.

La passerelle d’avion qui servait à renouveler la cargaison de passagers côté grue jaune avant l’ouverture du Carrousel a prudemment été conservée derrière les bureaux des Chantiers. Elle peut encore servir, à l’occasion, comme ces jours-ci. Les passagers sont alors privés de Carrousel et leur parcours jusqu’aux Nefs est réduit de moitié. Le prix du billet l’est-il aussi ? (Même pas !)

2 commentaires:

Alex a dit…

la passerelle d'avion servait effectivement "d'étape" dans la boucle de l’éléphant. Aujourd'hui une nouvelle étape s'est ajoutée à la boucle : le carrousel. Ceci n'enlève en rien le fait que l’éléphant fasse bel et bien un trajet liant les nefs au carrousel, un voyage en éléphant est, comme il l'était avant le carrousel, une partie de cette boucle et non pas l'intégralité qui dure une heure et demie ! Il n'y a pas de face cachée ou de débarquement occasionnel, si le parcours doit être réduit, annulé ou interrompu les passagers sont remboursés intégralement.

Sven Jelure a dit…

Oui... sauf que la boucle des Nefs aux Nefs est à présent découpée en trois tronçons au lieu de deux. Cela correspond à une augmentation implicite et subreptice de 50 % du prix du billet ! Belle inflation ! Et les passagers qui vont des Nefs au Carrousel en ont plus pour leur argent, question vue et distance parcourue, que ceux qui montent à la passerelle pour regagner les Nefs par l'arrière. Mais c'est la liberté du commerce : si les clients acceptent d'en avoir moins pour le même prix, pourquoi se gêner ?